Au Liberia, Equatorial Palm Oil double ses pertes au 1er semestre

TWITTER
FACEBOOK
Commodafrica | 14 mai 2019

Au Liberia, Equatorial Palm Oil double ses pertes au 1er semestre

Equatorial Palm Oil Plc (EPO), société côté au AIM de Londres et dont l’actionnaire majoritaire est le malaisien Kuala Lumpur Kepong Berhad, a annoncé des pertes de $4, 732 milliards au 1er semestre clôt le 31 mars, en hausse de 127% par rapport à la même période en 2018 ($1,989 milliard). Une perte essentiellement causée par à la hausse des coûts de fonctionnement et la faiblesse des cours de l’huile de palme.

Installé au Liberia, EPO a réalisé ses premières livraisons d’huile de palme vers le Nigeria à partir de son domaine de Palm Bay (voir nos informations). Dans un communiqué Michael Frayne, président non exécutif d’EPO, souligne que "Le nouveau moulin à huile de palme du domaine de Palm Bay est en pleine expansion. Il fonctionne comme prévu et aucun problème matériel n'a été rencontré à ce jour. Le défi actuel consiste à récolter suffisamment de fruits frais pour optimiser le fonctionnement du moulin. Nous espérons l'atteindre à mesure que les rendements FFB de nos palmiers augmentent avec leur maturité ». Par manque de fruit, le moulin ne travaille qu’un jour sur deux. Le président d’EPO sollicite aussi le président du Liberia, pour disposer de nouvelles terres à Palm Bay et dans les zones environnantes. Une demande qui sera très certainement étudiée avec soin par le gouvernement dans un contexte où le géant malaisien de l’huile de palme cherche à se retirer du Liberia (voir La sortie de Sim Darby du Liberia se confirme).

Toutefois, EPO indique qu’il est peu probable que de nouveaux aménagements fonciers et/ou plantations soient réalisées avant la fin de l’exercice de la société (30 septembre 2019).
Original source: Commodafrica
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment