Canada

Québec : Terres à vendre

Les campagnes du Canada et du Québec attirent de plus en plus d'investisseurs chinois à la recherche de terres agricoles ou de fermes à vendre.

Les terres québécoises attirent les Chinois

Plusieurs pays avec une forte croissance démographique cherchent à acquérir des terres agricoles hors de leurs frontières, avec en toile de fond la crise alimentaire. Cette quête conduit notamment des entreprises chinoises à s'intéresser à des terres arables au Québec.

Healthy balance at stake in plans for food security

UAE foreign investment in food production have so far focused on leasing Pakistan and Sudan’s agricultural land, with new prospects in Cambodian rice, Canadian wheat and Australian beef. Alongside the strategic deals at the national level, private investment has followed which should open new channels of trade, for example, Al Qudra Holding has plans to grow grain and vegetables in Vietnam and Croatia as well as Pakistan.

Wealth manager - What about buying up the farm?

The model of owning farmland and operating it suits long-term, low-risk investors, with most investments so far being from institutions. The downside is that farmland investments provide little chance of a quick exit, unlike more liquid holdings.

Qui nourrira les Québécois ?

Les terres agricoles québécoises sont déjà dévorées par des autoroutes, des mégacentres commerciaux, des développements immobiliers et des terrains de golf... Maintenant, ce sont les Chinois qui veulent les acheter !

Des terres convoitées par les Américains

Une filiale américaine de la Financière Manuvie qui a récemment fait une percée au Québec en achetant des terres agricoles totalisant 450 hectares dans les Bois-Francs affirme qu'elle est venue au Canada avec la ferme intention d'y rester et d'y prendre de l'expansion.