SOCFIN

Les paysans cambodgiens accusant Bolloré de spoliation invités à produire des preuves

Le tribunal français « invite » chaque paysan à communiquer avant le 20 janvier 2020 « tout document officiel établissant l’existence, la nature, la localisation, la surface exacte et le référencement de la ou des terres dont il est demandé la restitution », « tout document notarié, individualisé et officiel établissant la propriété de chacun sur la ou les terres revendiquées » et « tout document justifiant de l’état civil de chacun ».

Cambodian farmers accusing Bolloré of spoliation are asked to show proof

Eighty Bunongs farmers from Mondol Kiri, a province in the east of Cambodia – who are accusing the French industrialist Vincent Bolloré of grabbing their lands in 2008 to make way for rubber plantations, will have to prove their identity and show land titles by 20 January 2020 according to an order issued on 8 November by French court.