Cameroon

Cameroun : les terres de la discorde

En acquérant ces terres, la firme américaine accapare aussi l’essentiel des ressources du sol et du sous-sol. « Le contrat de la Sgsoc lui accorde le droit d’utiliser, gratuitement, des quantités illimités d’eau dans sa concession foncière. »

Palme : une ONG met de l’huile sur le feu

Le Centre pour l’environnement et le développement dénonce la concession de 73 000 hectares accordée par l’État camerounais à une société américaine qui vise une production annuelle de 400 000 tonnes d’huile de palme. 25 000 riverains seraient affectés par ce projet.

Cameroun: La terre de la discorde

Le Centre pour l'Environnement et le Développement (CED) vient de publier un rapport intitulé : Le triezième travail de Héraklès ? Etude sur la concession foncière de la SGSOC dans la région du Sud-Ouest Cameroun. La société a obtenu des droits sur une superficie de 73.086 hectares au Cameroun par un bail foncier de 99 ans.