Cameroon

Au Cameroun, l'huile de palme de la discorde

Pollution des eaux, accusations d'accaparement de terres et de non-redistribution équitable des richesses : une coalition d'ONG camerounaises et françaises s'est tournée vers la justice française pour contraindre le groupe Bolloré à respecter ses engagements.

Les propositions de la société civile pour la réforme foncière au Cameroun

Le souci de la protection des droits des plus pauvres justifie la demande pour une limitation à 10 ha de la superficie susceptible de faire l’objet d’une immatriculation par un seul individu. Même si cette limite peut facilement être contournée, sa formulation exprime une volonté de contrôler les accaparements de terre par les élites locales.