Logo-text

Le Resac demande la suspension des travaux de bornage de la Zes du Logone occidental

DBnews 14 janvier 2023

Le Resac demande la suspension des travaux de bornage de la Zes du Logone occidental

Dans une déclaration commune, ténue ce samedi 14 janvier 2023 à Moundou, les représentants du Réseau des acteurs du changement (Resac) des deux Logones, du Mandoul et du Moyen-Chari demandent la suspension des travaux de bornage pour la Zone économique spéciale et la réalisation des études d’impact environnemental et social avant la mise en œuvre de ce projet.

Le Resac rappelle que le gouvernement de transition a pris dans la précipitation trois ordonnances, notamment l’ordonnance n°002/Pr/2022 fixant le cadre général de création et de gouvernance des Zones économiques spéciales (Zes), l’ordonnance n°003/Pr/2022 portant dispositif d’Incitations applicable dans des Zes et l’ordonnance n°004/Pr/2022 créant une agence d’administration des Zes. « Aussitôt prises, des accords sont établis entre l’Etat et l’entreprise Aris pour l’aménagement de la première zone économique spéciale dans les cantons Kana et Mankula. En outre, il est prévu la création de plusieurs zones (industrielle, ferme d’embouche, etc.) dans les cantons Bah, Dodinda, Badei etc., en lien avec les activités du Complexe industriel des abattoirs du Logone », rappelle le Resac qui informe que « cette situation engendre des malaises au sein des communautés locales qui perdront indubitablement leurs terres, facteur fondamental d’existence et de subsistance durable ».

Au cours de leur rencontre, les acteurs du changement des deux Logones (Oriental et Occidental), du Mandoul et du Moyen Chari, ont analysé les trois ordonnances et la situation réelle sur le terrain a été faite. « Il ressort de cette analyse que les ordonnances ne respectent pas le principe d’adoption des textes d’une telle importance, car la vie des communautés en dépend. Ces ordonnances ne portent nullement les visas des textes de références, notamment la loi n°14/Pr/98 sur les principes généraux de protection de l’environnement et la loi n°14/Pr/2008 portant régime des forêts, de la faune et des ressources halieutiques, les lois 23, 24 et 25 du 22 Juillet 1967 relatives au foncier », relève le Resac. Ils indiquent, par ailleurs que, « les ordonnances aussi importantes sont prises sur la base des consultations à domicile et ne s’inscrivent pas dans la vision du Schéma National d’Aménagement du Territoire (2014-2035) ».

Pour le Réseau, aucune étude d’impact environnemental et social n’est entreprise pour évaluer les risques et les gains, sur la base des principes, des directives opérationnelles, des politiques de sauvegarde et des lignes directrices des partenaires de développement, ainsi que des Agences de crédit.

Le Réseau des Acteurs du Changement exige « La suspension des travaux de bornage dans les zones en cause ; La réalisation des études d’impact environnemental et social précédant la mise en place de ces zones et ce, conformément à la législation en vigueur et aux différents documents de politique publique et en particulier le Schéma national d’Aménagement du territoire (2014 2035), un document de référence pour les projets de cette envergure ».

Nadjita Namlengar

Who's involved?

Who's involved?


  • 31 Jan 2023 - Online
    Occupation of territories by foreign companies: impacts on local populations
    Large_en-lancement-31_01
    31 Jan 2023 - online
    Ocupação de territórios por empresas estrangeiras: impactos sobre as populações locais
    Large_pt-lancement-31_01_2023
  • Languages



    Special content



    Archives




    Latest posts