Logo-text

RDC: 50 leaders communautaires emprisonnés depuis octobre 2022 dans les zones de Plantations et Huileries du Congo

Villageois emprisonés à Yangambi, RDC, Novembre 2022. (Photo: RIAO)
RIAO-RDC | 13 janvier 2023

RDC: 50 leaders communautaires emprisonnés depuis octobre 2022 dans les zones de Plantations et Huileries du Congo

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
(Kinshasa) - Le Réseau d'information et d'appui aux ONG Autochtonesen République Démocratique du Congo (RIAO) exige la libération des plusieurs autochtones, habitants des villages dans le groupement Mokoso, territoire d'INGENDE pour la Plantation de Plantations et Huileries du Congo (PHC) de Boteka à l'Equateur et Bongale – Territoire de Basoko dans la Province de Tshopo, au Centre-Nord de la RD Congo.
 
Environs 50 leaders communautaires se trouvent en prison, depuis octobre 2022 – dont plus de 27 à Lokutu – Lokumete et 17 à Boteka). 11 Leaders Communautaires de Lokutu sont restées en prison Centrale de Yangambi et 16 autres étaient transférées à la prison Centrale de kisangani). Le RIAO a enregistré plusieurs cas des pertes des vies humaines, y compris l’assassinat de son collaborateur, Mr. Joël Imbangola Lunea (chargé de transmission RIAO-Boteka) par un GI de la PHC et des meurtres de Blaise Mokwa, Manuel Efolafola à Lokutu.

Suite aux tortures, arrestations arbitraires avec traitement cruels, inhumains et dégradants de la part des Gardes Industrielles (GI) et autres forces de sécurité qui sécurisent les plantations de la PHC composées des militaires et éléments de la Police nationale congolaise (PNC). Depuis quelques jours, la situation à dégénérée à Lokutu où les communautés ayant-droits font l’objet d’harcèlement depuis plusieurs mois et aujourd’hui c’est l’échange des tirs entre jeunes leaders communautaires et les forces de la PHC.

Bilan : Plusieurs ménages sont en fuite dans la forêt, maisons pillées, objets de valeur extorqués et plusieurs autres dégâts matériels.
 
Le RIAO-RDC réclame la restauration de respect des principes de démocratie et respect des droits humains dans cette partie de l'étendue national car durant cette période d’enrôlement nos communautés ne doivent pas rester en refuge dans des forêts avec les conséquences qui peuvent en découler.

Le RIAO-RDC et partenaires internationaux réclament, depuis plusieurs mois, que les autorités politico-administratives de la RD Congo jugulent ce problème.

Le RIAO demande également, aux Investisseurs Étrangers de PHC notamment, les Banques de développement internationales (occidentales) de faire respecter la Responsabilité Sociale et Environnementale du PHC, y compris les droits humains et les droits des travailleurs et communautés ayant-droits qui réclament la libération des leurs terres accaparées depuis plusieurs décennies (1911 à nos jours) dans l’irrégularité la plus totale et sauvage.

Plusieurs leaders communautaires à Boteka et ses environs parlent de l’occupation illégale d’une nouvelle concession de plus ou moins 10.000 hectares depuis 2013.

Contact :
Mr.Jean François Mombia Atuku PCA / Manager
RIAO-RDC
Tel : 00243847122824.

Who's involved?

Who's involved?


  • 31 Jan 2023 - Online
    Occupation of territories by foreign companies: impacts on local populations
    Large_en-lancement-31_01
    31 Jan 2023 - online
    Ocupação de territórios por empresas estrangeiras: impactos sobre as populações locais
    Large_pt-lancement-31_01_2023
  • Languages



    Special content



    Archives




    Latest posts