Logo-text

BNP Paribas AM annonce l'acquisition d'une participation majoritaire dans la société International Woodland Company

Les terres agricoles sont de plus en plus visées comme support pour degager des crédits carbone
Boursier.com | 08/12/2022

BNP Paribas AM annonce l'acquisition d'une participation majoritaire dans la société International Woodland Company

Par Claude Leguilloux

(Boursier.com) — BNP Paribas Asset Management annonce l'acquisition d'une participation majoritaire dans la société International Woodland Company, basée au Danemark et spécialisée dans les ressources naturelles. IWC a plus de 30 ans d'expérience dans l'investissement et les services de conseil dédiés aux exploitations forestières durables, l'agriculture et les écosystèmes naturels, ainsi qu'aux crédits carbone et aux projets de conservation.

A l'échelle mondiale, la société gère et conseille 5,5 milliards d'euros d'investissements dans les exploitations forestières et agricoles. La transaction devrait être finalisée au premier semestre 2023 et est soumise à l'approbation réglementaire de l'Autorité danoise de surveillance financière.

Cette acquisition s'inscrit dans le prolongement de l'offre d'investissement durable de BNPP AM, ainsi que dans l'expansion de sa plateforme dédiée aux marchés privés, répondant ainsi aux besoins des investisseurs qui allouent une part croissante aux stratégies d'investissement sur ce segment de marché.

Objectif de neutralité carbone

Les stratégies liées à la gestion des forêts, à l'agriculture et au capital naturel présentent des profils de rendement ajusté du risque attrayants, tout en contribuant à l'atténuation des changements climatiques et à l'atteinte de l'objectif de neutralité carbone. La sylviculture, par exemple, offre des rendements d'investissement attractifs associés à une protection contre l'inflation, et participe à la capture du carbone et aux projets de conservation de la biodiversité. En effet, la plupart des scénarios climatiques s'appuient sur les technologies à émission négative (Negative Emission Technologies ou "NET"), telles que les exploitations forestières et la gestion des sols, pour atteindre l'objectif de zéro émissions nettes et limiter le réchauffement climatique à 1,5 ou 2o C. Ce processus permet de compenser les émissions biogéniques et les émissions des secteurs difficiles à absorber. Plus largement, la sylviculture apporte de nombreux avantages, notamment liés à la préservation de la biodiversité et à la gestion de l'eau. Dans son récent rapport Not Just Carbon, le World Resource Institute souligne que le système climatique mondial ne peut fonctionner sans forêts saines.

En matière d'investissement, le poids du capital naturel est encore relativement faible, les terres forestières institutionnelles étant estimées à moins de 100 milliards de dollars, ce qui équivaut à environ 0,1% du PIB mondial. À titre de comparaison, on estime à environ 500 milliards de dollars par an les dépenses publiques mondiales consacrées aux activités susceptibles d'être nuisibles à la biodiversité[5]. Néanmoins, le marché des capitaux naturels évolue rapidement, encouragé par les initiatives de l'ONU et d'autres organismes supranationaux, et devrait s'accompagner d'un développement continu des investissements associés et d'une prise de conscience accrue des clients. Le financement privé a clairement un rôle à jouer pour relever le défi que représente la protection du capital naturel, et pour répondre aux besoins des investisseurs institutionnels qui cherchent à se diversifier vers des actifs non corrélés susceptibles d'offrir une protection contre l'inflation et une amélioration des rendements corrigés du risque. En outre, ce marché répond aux exigences de l'investissement à impact via des stratégies capables de produire un impact environnemental et social tangible et contribuer aux objectifs de développement durable des Nations Unies.

Otto Reventlow, CEO d'International Woodland Company, commente : "Nous nous réjouissons de nous associer à BNP Paribas Asset Management pour développer ensemble l'univers des solutions d'investissement basées sur les ressources naturelles. Nos deux entreprises ont pour vision commune d'allier obligation fiduciaire et contribution active à la transition vers un monde durable. Ce partenariat permettra à IWC d'étendre son réseau de distribution et d'accroître ses ressources sur le développement durable et la taxonomie de l'UE au bénéfice de nos clients actuels et futurs."

David Vaillant, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas Asset Management, commente : "Notre investissement dans IWC est pleinement en phase avec notre ambition de devenir un gérant d'actifs durable de premier plan, doté d'une vision prospective sur les stratégies d'investissement durable, notamment au sein des marchés privés. Cette acquisition représente également un élément clé de nos feuilles de route sur le Net Zero et la Biodiversité, et s'inscrit dans le cadre des initiatives plus larges du Groupe BNP Paribas pour protéger et restaurer les forêts et la biodiversité, telles que le Zero Net Deforestation ou l'Act4nature. Nous voyons un intérêt croissant de la part de nos clients pour investir dans la sylviculture en tant que classe d'actifs, et via cette opération, nous pourrons leur offrir une gamme élargie de solutions durables qui complètent nos capacités existantes sur les marchés privés."

Who's involved?

Who's involved?


  • 31 Jan 2023 - Online
    Occupation of territories by foreign companies: impacts on local populations
    Large_en-lancement-31_01
    31 Jan 2023 - online
    Ocupação de territórios por empresas estrangeiras: impactos sobre as populações locais
    Large_pt-lancement-31_01_2023
  • Languages



    Special content



    Archives




    Latest posts