Logo-text

Le fonds d’investissement Vital Capital s’engage à financer cinq zones agro-industrielles

La cérémonie de signature de cet accord a été présidée par le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à la cité de l’Union africaine à Kinshasa.
Zoom Eco | 7 décembre 2019

Le fonds d’investissement Vital Capital s’engage à financer cinq zones agro-industrielles
 
Vital Capital est ce fonds d’investissement juif qui a aligné 4 milliards de dollars américains pour la Rd Congo. Elle a signé, ce samedi 7 décembre 2019, un protocole d’accord avec  le ministère de l’Agriculture pour lancer cinq zones agro-industrielles à travers le pays.
 
La cérémonie de signature de cet accord a été présidée par le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à la cité de l’Union africaine à Kinshasa.
 
En effet, ce partenariat a pour objectif la création de cinq zones agro-industrielles qui vont permettre l’autosuffisance alimentaire, la création des chaînes de valeur agricole, la mécanisation de l’agriculture en milieu rural, la réduction des importations alimentaires, la création des emplois ainsi que des effets corolaires.
 
D’après une annonce de la Presse présidentielle, Vital Capital entend, dans un premier temps, rendre disponibles 150 millions de dollars sur le 4 milliards de dollars américains pour le début de cet investissement.
 
Si le délégué de Vital Capital rassure que ce projet est avant tout pour le peuple congolais, il entend mobiliser plusieurs entrepreneurs locaux particulièrement ceux évoluant dans l’agro-industrie.
 
RDC : le fonds d’investissement Vital Capital s’engage à financer cinq zones agro-industrielles 12De son côté, le ministre de l’Agriculture rassure que l’opinion congolaise sera fixée du programme des récoltes une fois que tous les préalables du lancement des projets  seront réunis.
 
« Dès que nous aurons déterminés les endroits et qu’on aura déjà tous les engins parce que nous voulons transformer le tout ici, en ce moment là, nous vous donnerons les dates des premières récoltes », a déclaré Joseph Antoine Kasonga.
 
Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, qui s’est assuré personnellement de l’aboutissement du travail entamé il y a quatre mois, a salué ce protocole d’accord susceptible de faire rayonner la Rd Congo sur le plan africain.
 
« Je me suis engagé résolument pour l’assainir et créer un terrain favorable à tout investissement », a – t – il précisé.
 
Emilie MBOYO

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts