Logo-text

Tanzanie : l’homme d’affaires Mohammed Dewji veut injecter 1 milliard $ dans l’agrobusiness sur 3 à 5 ans

Agence Ecofin | 23 juin 2022

Tanzanie : l’homme d’affaires Mohammed Dewji veut injecter 1 milliard $ dans l’agrobusiness sur 3 à 5 ans

(Agence Ecofin) - En Afrique, le secteur agricole recèle de nombreuses opportunités pour le secteur privé. Avec une consommation de produits alimentaires qui n’est pas près de s’essouffler, plusieurs compagnies multiplient leurs investissements.

En Tanzanie, Mohammed Dewji (photo), président du conglomérat MeTL, a annoncé le mercredi 22 juin un investissement de 1 milliard $ d’ici 3 à 5 ans dans l’agroindustrie. Cette enveloppe sera injectée principalement dans ses opérations dans le textile, le sucre et les boissons gazeuses à travers le pays.

Dans le premier segment, le groupe compte mettre en culture 30 000 hectares de sisal, une fibre naturelle utilisée dans la fabrication de produits traditionnels (corde et ficelle), mais aussi dans la composition de matériaux composites employés à des fins industrielles. Une telle démarche ferait de MeTL, le premier producteur mondial du produit d’ici la fin de cette année d’après M. Dewji.

Du côté du sucre, une somme de 200 millions $ est prévue pour être consacrée à un projet agroindustriel visant la production de 2 millions de tonnes de canne à sucre et 200 000 tonnes de sucre.  

Enfin dans les boissons gazeuses, le groupe veut renforcer sa présence en développant la capacité de production de plusieurs de ses marques phares pour bousculer des géants comme Pepsi et Coca-Cola qui jouissent de positions fortes sur le marché. MeTL est déjà le leader sur le segment des boissons aromatisées et de l’eau de boisson dans le pays.

Pour financer ces différentes interventions, le groupe puisera à hauteur de 40 % dans ses fonds propres et prévoit de lever le reste de l’enveloppe auprès de différentes institutions financières comme la Banque africaine de développement (BAD) et Proparco, la filiale dédiée au secteur privé de l’Agence française de développement (AFD).

Au-delà de sa terre natale, MeTL envisage aussi de dédier 15 % de l’enveloppe pour son expansion régionale dans des pays comme le Rwanda et l’Ouganda.   

Fondé dans les années 1970, le conglomérat dispose d’un réseau de plus de 30 usines de fabrication de divers biens de grande consommation comme l’huile de table, les détergents ou encore la farine de blé. Le groupe qui emploie 24 000 personnes, essentiellement en Tanzanie, opère aussi dans les infrastructures, l’énergie et la téléphonie mobile.

Who's involved?

Who's involved?


  • 06 Dec 2022 - Online
    Reclaiming Our Stories
  • Languages



    Special content



    Archives




    Latest posts