Inauguration : la Synaparcam a son centre de réflexion

TWITTER
FACEBOOK
La Synergie a pour objectif la défense des intérêts et des droits des communautés riveraines et des plantations industrielles, d’assister et d’accompagner ces communautés dans la gestion et la résolution durable des conflits qui les opposent aux firmes multinationales installées au Cameroun.
Ndengue | 6 déc 2021

Inauguration : la Synaparcam a son centre de réflexion

Elle a procédé à l’inauguration de ce nouvel édifice hier jeudi 2 décembre 2021, en présence des chefs traditionnels et d’autorités administratives de l’arrondissement de Fiko.

Le Centre de réflexion de la Synergie nationale des paysans et riverains du Cameroun (Synaparcam) se trouve au Village Mbonjo, dans la commune de Souza, région du Littoral. Cet édifice construit sur une parcelle de terre de 500m2 comprend une salle de conférence équipée d’une petite bibliothèque  et pouvant accueillir 50 personnes, deux bureaux et deux toilettes.

Pour la construction de ce cadre de réflexion, la Synaparcam a bénéficié de l’aide de nombreux partenaires internationaux et nationaux. «Certains nous ont aidé dans la fourniture des équipements tels que : les climatiseurs et les ordinateurs. Nous avons également bénéficié d’aides financières pour la construction et l’achat d’équipements», relève Emmanuel Elong, président de la Synaparcam.

Créée en 2010, la Synergie a pour objectif la défense des intérêts et des droits des communautés riveraines et des plantations industrielles, d’assister et d’accompagner ces communautés dans la gestion et la résolution durable des conflits qui les opposent aux firmes multinationales installées au Cameroun. Au regard des actions menées jusqu’à présent par la Synparcam, les élites de la localité de Mbonjo ont exprimé leur satisfaction sur cette récente réalisation.

«Je loue la bonne initiative de la Synaparcam. C’est un acte salutaire à double titre. D’un c’est un appel lancé aux filles et aux fils de Mbonjo pour coaliser les efforts. Deux, c’est un outil de travail qui va servir d’espace d’échanges, de formations, de communication pour la synergie et la communauté», a déclaré, Théophile Tiki Manga, une élite du Village Mbonjo.

Présente à cette cérémonie d’inauguration du nouveau cadre de réflexion de la Synarpacam, le Sous-préfet de l’arrondissement de Fiko, Isauara Maxime  s’est dit honoré et fier de cette action menée par cette synergie qui œuvre au quotidien pour l’épanouissement social des paysans. «Ce site va permettre de faire vivre cette communauté», a-t-elle dit avant la coupure du ruban et la visite des locaux du centre de réflexion de la Synaparcam.

La Synergie compte plus de 1000 membres. C’est une organisation apolitique et à but non lucratif déclarée le 27 mai 2014 à Eséka.

Ghislaine Digona
Original source: Ndengue
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment