Partenariat économique : Le Mali offre à l’UEMOA 11 288 ha à l’Office du Niger

TWITTER
FACEBOOK

L'Aube | 28/04/2008

I. Maïga

Le président de la Commission de l’UEMOA, Soumaïla Cissé, a signé, le 24 avril dernier, avec le gouvernement malien, représenté par le ministre des finances, Abou-Bacar Traoré, quatre conventions d’un montant total d’environ 17 milliards de F CFA.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme économique régional que l’UEMOA a mis à la disposition du Mali cette somme qui est destinée à l’aménagement et à la construction d’infrastructures agricoles et de facilitation des transports des personnes et des biens. Sur les quatre conventions, trois concernent l’aménagement de terres dans la zone de l’Office du Niger et la quatrième porte sur la construction de postes de contrôles juxtaposés à la frontière Mali-Burkina Faso.

La cérémonie de signature a enregistré aussi la présence du ministre de l’agriculture, les directeurs généraux de l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public pour l’emploi (AGETIPE) et l’Agence d’exécution des travaux d’infrastructures et d’équipements ruraux (AGETIER) et le PDG de l’Office du Niger.

Pour le président de la Commission de l’UEMOA, il s’agit pour son organisme, à travers la signature de ces conventions, d’appuyer les efforts des Etats membres de l’Union pour accélérer l’intégration et renforcer la construction d’un espace économique. L’UEMOA s’est fixée comme objectif, la construction d’un véritable espace socio économique commun.

La première convention signée avec le gouvernement malien, porte sur les conditions d’attribution et d’exploitation de deux parcelles de terre dans la zone de l’Office du Niger. Le gouvernement du Mali a, dans le cadre d’un programme régional de mise en valeur des terres de l’Office du Niger, mis à la disposition de l’UEMOA, 11 288 hectares de terres dans la zone de Kouroumari.

Pour la mise en œuvre de cette convention, le président de la Commission de l’UEMOA a signé avec les directeurs généraux de l’AGETIPE et de l’AGETIER, deux conventions de maîtrise d’ouvrage délégué.

La première, signée avec l’AGETIPE, porte sur les travaux d’aménagement du casier hydraulique de Touraba, d’une superficie de 2 174 hectares dans la zone de Kouroumari, pour un montant d’environ 10 milliards de F CFA.

La seconde, signée avec l’AGETIER, concerne l’étude d’aménagement du casier hydraulique de Kandjirou, d’une superficie de 9 114 hectares dans la zone de Kouroumari, pour 1,7 milliard de F CFA.

La quatrième convention, entre l’UEMOA et l’AGETIPE, est une convention de maîtrise d’ouvrage délégué pour la construction et l’équipement de postes de contrôle juxtaposés de Hérémakono, à la frontière Mali-Burkina Fasso, pour environ 5,3 milliards de F CFA.

Par ces conventions, l’UEMOA met un accent particulier sur la production agricole et la libre circulation des personnes et des biens.

En effet, l’aménagement agricole dans la zone de l’Office du Niger vise l’installation de producteurs agricoles issus des 8 Etats membres de l’Union en vue d’une intensification de la production afin de répondre aux besoins des populations de l’Espace UEMOA.

Pour Soumaïla Cissé, la décision historique d’attribuer une partie des terres les plus productives du pays à des ressortissants de l’espace UEMOA, est une preuve tangible de l’attachement des autorités maliennes à l’intégration régionale. « La mise en œuvre de ce programme marquera le point de départ d’une expérience d’intégration régionale qui peut être considérée comme une première du genre dans notre sous région », a affirmé le président de la Commission.

Le ministre des finances a félicité la Commission de l’UEMOA pour son appui constant et de qualité aux efforts de développement économique et social du Mali à travers le financement continu des projets d’infrastructures et d’amélioration des conditions de vie des populations maliennes.

Original source: L'Aube
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment