RDC : Une communauté plaignante contre Feronia au couloir de la justice

TWITTER
FACEBOOK
Pierre Kumyele, de RIAO-RDC (capture d'écran)
Congo au jour le jour | 27.01.2020

Une communauté plaignante contre Feronia au couloir de la justice

5 voisins de Yalifombo (Basoko) comparaîtront demain devant le tribunal de Yangambi après avoir été enfermés pendant 5 mois. Le chef de la localité de Yalifombo Eswitele Zuzi, le pasteur Lwange Etiota Frank, l’enseignant Swimbole Lingele, le surveillant Kamatinanga Zuzi et Esumbahele Zuzi sont accusés par Feronia de destruction méchante d’un véhicule de la société, vol de 300 kg de noix de palme, menace de mort contre des agents de la société, coups et blessures volontaires et participation criminel ou association de malfaiteurs. La communauté de Yalifombo, entourée par les plantations de palmes d’huile de Feronia, fait partie de 9 communautés locales de Basoko qui demandent la médiation de DEG (banque de développement de l'Allemagne qui co-finance Feronia) pour trouver une vraie solution au conflit qui oppose les communautés à ce multinational.

Selon la version des 5 prévenus emprisonnés à Kisangani, les arrestations ont commencé au moment où la communauté Mwingi a dénoncé la pratique de Feronia d’abandonner les déchets industriels polluants dans leur village de Yalifombo.

Pierre Kumyele, de RIAO, organisation mandatée par les communautés à préparer la plainte devant DEG, explique que le problème du fond est que la société Feronia a pris toute la terre arable, au point où la communauté se retrouve sans terres pour cultiver. La communauté réclame d'abord cette terre, elle réclame à ce que Feronia puisse leur donner leur part dans les bénéfices qu'ils ont accumulés depuis 1911 (quand le roi belge, en ignorant les droits des autochtones, avait cédé la terre a une multinational britanique).
 
Les communautés dénoncent aussi que Feronia n'a pas respecté le Code forestier qui oblige les exploitants industriels à négocier des clauses sociales avec les communautés. "Ils ont pris les membres de la communauté et ils les ont amené à Kisangani, ils leur ont fait signer un cahier des charges sans négocier, où ils disaient qu'ils vont construire de routes, des hôpitaux... Ça fait 2 ou 3 ans maintenant et après Feronia n'a rien fait de ces choses-là", dit Pierre Kumyele.

REGARDER LA VIDEO

Original source: Congo au jour le jour
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment