845 hectares à 33 millions pour une entreprise française : les populations de Dya disent niet au maire

TWITTER
FACEBOOK
« Si le maire persiste, il y’aura un Mbane bis au Sénégal », ont averti les populations venues des villages de Ngane Ndiogou, Sagn Peul, Gamboul, et d’autres bourgades de la zone.
SeneNews | 10/12/2019

845 hectares à 33 millions pour une entreprise française : les populations de Dya disent niet au maire

Malgré l’arrêt de la Cour Suprême prononcé en avril 2019, et qui avait cassé la délibération du conseil municipal de Dya qui voulait octroyer 845 hectares de terres aux Salins du Sine Saloum pour l’extension de ses champs de sel, le maire Ndiogou Baba Mbodji n’a pas lâché prise.

Au courant d’une énième tentative d’accaparement de leur terre, les populations de 15 villages de cette commune du département de Kaolack ont dit toute leur colère face à la presse. « On est au courant d’une nouvelle délibération qui se prépare en catimini, mais le maire et ses ouailles nous trouveront sur leur chemin, on ne va jamais accepter que des étrangers fassent main basse sur notre patrimoine foncier », a martelé Ousseynou Badiane, le porte parole des protestataires.

« Si le maire persiste, il y’aura un Mbane bis au Sénégal. On interpelle les autorités administratives et politiques de la région et celles du pays pour qu’elles freinent le maire de Dya avant qu’il ne soit trop tard », ont encore averti les populations venues des villages de Ngane Ndiogou, Sagn Peul, Gamboul, et d’autres bourgades de la zone.

Babacar Touré

--

Face à la presse locale, Mr Guy Deschamps a fait savoir que "la cour suprême n'a jamais refusé que ce projet se fasse."
Dakar Actu | 9 décembre 2019

Guy Deschamps, Dg des Salins sur les 845ha : « La Cour suprême a tout implement remis en cause, dans la forme, la délibération du conseil municipal de Dya, mais pas sur le fond »

Citée dans une affaire d'extension dans la commune de Dya, la société "les salins du Sine-Saloum" a apporté la réplique par le biais de son directeur général, Guy Deschamps.

Face à la presse locale, Mr Deschamps a fait savoir que " la cour suprême n'a jamais refusé que ce projet se fasse. Je ne vois pas comment la cour suprême peut empêcher un projet d'une telle importance pour le Sénégal et pour la région de se développer. Elle a simplement remis en cause dans la forme la délibération du conseil municipal, mais pas sur le fond. Elle a reproché à la délibération de n’avoir pas tenu compte d’un certain nombre de préalables, point barre. Mais à aucun moment, la cour suprême n'a remis en cause le projet de réalisation d'un salin là bas, jamais. Et je crois que les gens n'ont pas compris, l'arrêté de la cour ne concerne même pas les salins du Sine-Saloum, il concerne une délibération qui a été prise par une commune vis-à-vis du droit sénégalais où il a estimé que cette commune avait pris cette décision sans prendre un certain nombre de précautions au préalable. Je pense que personne n'a gagné et la cour a fait son travail de législateur et personne ne peut aller aujourd'hui contester une décision de la cour suprême. Donc, tout le monde s'y est plié, y compris la commune de Dya…", a-t-il informé.

Guy Deschamps de confirmer le projet d'extension des salins du Sine-Saloum dans cette zone. " Les salins ont l'intention de créer un nouveau salin principalement pour faire face à la demande croissante de sel et l'aberration c'est que le Sénégal producteur de sel est obligé d'importer du sel pour ses industries alimentaires, ce qui est tout à fait anormal. C'est pourquoi, l'Etat nous a demandé de trouver des solutions pour éviter ces importations, ensuite les utilisateurs de ce sel préfèrent acheter au Sénégal plutôt que d'importer parce que c'est moins cher. C'est dans ce but que ce salin doit être créé car, aujourd'hui on est dans la continuité de ce projet et il n'a jamais été question d'abandonner, parce que c'est une nécessité pour le pays, pour la région et pour les pays voisins qui n'ont pas de sel et qui ne peuvent s'approvisionner qu'au Sénégal…"

Interrogé sur le respect de la Rse, Guy Deschamps de répondre en ces termes : " Les salins ont toujours fait de la responsabilité sociétale d'entreprise. On est la société qui en a fait le plus à Kaolack malgré ce que disent certaines personnes. En priorité, dans les communes où la société est présente..."
Original source: Senenews
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment