RDC : Greenpeace Afrique alerte sur les violations de droits humains suite à un conflit forestier dans la province de Tshopo

TWITTER
FACEBOOK
Actualité CD | 14 octobre 2019

RDC : Greenpeace Afrique alerte sur les violations de droits humains suite à un conflit forestier dans la province de Tshopo

L’Organisation Greenpeace Afrique alerte sur des violations de droits humains dans un conflit forestier opposant la communauté Yalifombo et la société Plantations et Huileries du Congo SA (PHC) appartenant à la firme canadienne Feronia Inc dans la province de la Tshopo.

Selon Greenpeace Afrique, plusieurs membres de la communauté de Yalifomboo ont été arrêtés par la police nationale congolaise alors qu'ils conduisaient une jeep Feronia PHC et accompagnés par des agents de sécurité de Feronia PHC. Le chef traditionnel de la communauté voisine de Mwingi a été enlevé et torturé par des policiers avant de réussir à s'échapper. Le lieu de détention de trois villageois qui auraient également été arrêtés reste inconnu jusqu’à ce jour, ajoute la même source. Les faits se sont déroulés du 12 au 15 de septembre dernier.

Greenpeace demande par ailleurs au gouvernement congolais et les bailleurs de fonds internationaux de Feronia notamment  les banques de développement britanniques, français, allemands, belges et autres de se saisir de la situation afin de prendre des mesures pour que justice soit rendue.

«Les atrocités rapportées par les communautés de Yalifombo et de Mwingi doivent faire l’objet d’une action ferme. Au lieu de déplacements violents, d'arrestations et de tortures, les communautés forestières méritent que justice soit faite », a déclaré Irene Wabiwa Betoko, directrice principale de la campagne forestière à Greenpeace Afrique dans un communiqué le 25 septembre.

A l’origine de ce conflit, les communautés affirment que les terres occupées par la plantation Lokutu de Feronia PHC leur ont été volées par l’administration coloniale belge au début du XXe siècle pour être transmises à la société britannique Lever Brothers, qui a ensuite rejoint la Margarine Unie néerlandaise pour former Unilever. Unilever a vendu les plantations à Feronia en 2009. Depuis, ces communautés accusent la firme Feronia d’occuper illégalement leurs terres. Ce conflit a déjà fait au moins 1 mort du côté des communautés locales, souligne Greenpeace.

Auguy Mudiayi
Original source: Actualité CD
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment