La certification RSPO est un écoblanchiment en Afrique

TWITTER
FACEBOOK
Amis de la Terre Afrique | 19 août 2019.

La certification RSPO est un écoblanchiment en Afrique
 
Les groupes Amis de la Terre Afrique ont décrit la convergence des entreprises de plantation de palmiers à huile sous l’égide de la Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) qui tient sa 3ème Conférence africaine sur l’huile de palme durable à Accra, Ghana du 20 au 22 août 2019 comme promoteurs d’écoblanchiment.
 
RSPO est le système de certification volontaire le plus utilisé pour les compagnies d’huile de palme qui prétendent opérer selon les meilleures pratiques en matière d’environnement, de sécurité et de droits humains.
 
Mais les groupes Amis de la Terre Afrique affirment que malgré leurs prétendues engagements en faveur de normes axées sur les engagements  » Pas de déforestation, pas de tourbe, pas d’exploitation  » (NDPE), des cas de dégradation environnementale et de violations des droits humains restent visibles dans les différents paysages d’importance particulière pour la biodiversité qu’ils exploitent en Afrique.
 
Ils blâment également les activités des entreprises de plantation de palmiers à huile pour la perte de biodiversité, l’augmentation de la pauvreté, les violations des droits humains et la catastrophe climatique en Afrique, entre autres.
 
Rita Uwaka, Coordinatrice du Programme Forêt et Biodiversité pour Amis de la Terre Afrique, a déclaré : « Autoriser la destruction des forêts au nom de la certification est une déclaration d’écocide sur les territoires communautaires et totalement inacceptable pour nous ».
 
Mme. Uwaka a déclaré que les projets d’expansion des plantations de palmiers à huile en Afrique ont des effets dévastateurs et flagrants, en particulier au Nigeria, au Cameroun, au Liberia, en Côte d’Ivoire, en Ouganda, en République démocratique du Congo, au Gabon et en Sierra Leone.
 
« Nous soutenons les communautés de ces pays et d’ailleurs qui résistent à l’expansion des plantations industrielles sur leurs terres et exigeons la sincérité de RSPO dans son offre et demandons l’arrêt de l’empreinte de la déforestation des entreprises certifiées de palme à huile ».
 
Dans une déclaration publiée aujourd’hui, les groupes Amis de la Terre Afrique ont dénoncé le rôle de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement pour alimenter l’accaparement des terres par les entreprises et la destruction des forêts par le financement des sociétés africaines de plantation de palmiers à huile certifiées RSPO.
 
Ils insistent sur le fait que la ruée accrue vers la terre pour l’expansion des plantations de palmiers à huile à grande échelle en Afrique s’est largement inspirée du système de certification RSPO, de la demande croissante d’agrocarburants et d’aliments transformés et du financement par la Banque Mondiale et d’autres institutions financières.
 
Les groupes disent qu’ils ont documenté les dommages structurels de l’industrie de l’huile de palme pendant des décennies, tels que la déforestation, la perte de biodiversité, la pollution des sources d’eau de surface et souterraines due à des produits agrochimiques toxiques, la pauvreté accrue et la faim due à la perte des moyens de subsistance. D’autres problèmes documentés sont le harcèlement et la violence sexuelle contre les femmes et les filles dans les zones où ces sociétés de plantation sont opérationnelles, la destruction des connaissances traditionnelles et des systèmes alimentaires locaux, le harcèlement et les meurtres des défenseurs des droits de l’homme, les conditions de travail injustes et le travail des enfants.
 
Ils ont critiqué ce qu’ils ont décrit comme l’événement notoire et trompeur d’écoblanchiment de RSPO à Accra, au Ghana, en raison des antécédents de violations des droits humains avec des impacts différenciés sur les femmes et autres groupes vulnérables dans lesquels les entreprises sont impliquées.
 
 
Ils demandent également aux gouvernements africains de:
 
  • Mettre fin aux ententes injustes qui mettent la gestion de nos terres, de nos forêts et de nos systèmes alimentaires entre les mains des entreprises de plantation de palmiers à huile industriels.
     
  • Cesser d’accorder des concessions aux entreprises industrielles de plantation de palmiers à huile qui s’emparent de terres au nom du développement pour faire avancer leur projet d’expansion.
  • Reconnaître et soutenir le rôle des petits exploitants agricoles dans la promotion des systèmes alimentaires locaux par le biais de méthodes agricoles durables d’agroécologie au lieu de promouvoir un modèle commercial agricole destructeur et non durable qui favorise les intérêts privés plutôt que le bien public.
  • Adopter et mettre en œuvre des réglementations contraignantes pour les entreprises agroalimentaires et les sociétés transnationales, afin de mettre en échec les directives volontaires des systèmes de certification tels que le RSPO.
  • Reconnaître le rôle des communautés et des femmes dans la promotion de méthodes de gestion communautaire des forêts résilientes au climat en confiant la gestion des forêts aux populations locales qui demeurent les meilleurs gardiens des forêts.

POUR PLUS D’INFORMATION
 
Rita Uwaka, Responsable Programme Forêt et biodiversité pour Amis de la Terre Afrique, +234 803 455 3503 ou email: [email protected]
 
Ekue Assem, Co-coordinateur de la communication Amis de la Terre Afrique, +228 99 66 38 99 ou email: [email protected]
 
Philip Jakpor, Amis de la Terre Nigeria, responsable de la communication, +234 803 725 6939 ou email: [email protected]
Pour en savoir plus:
 
SDI, Milieudefensie, FoE US. 2018. High Risk in the Rainforest. https://sdiliberia.org/sites/default/files/publications/High%20Risk%20in%20the%20Rainforest.pdf
 
FoE Europe. 2018. External concerns on the RSPO and ISPO certification systems. https://www.foeeurope.org/sites/default/files/eu-us_trade_deal/2018/report_profundo_rspo_ispo_external_concerns_feb2018.pdf
 
https://guardian.ng/property/cross-river-communities-protest-allege-land-grabbing-in-wilmars-n45b-project/
 
Milieudefensie. 2018. Draw the line: A blackbook about the shady investments of Dutch Banks into palm oil. https://milieudefensie.nl/actueel/draw-the-line-english.pdf
 
https://www.foei.org/news/binding-treaty-stop-corporate-abuse
 
https://www.foei.org/news/binding-instrument-multinationals-human-rights-africa-must-engage
 
https://www.farmlandgrab.org/29106
Original source: FOE Africa
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment