L'initiative pour des multinationales responsables

TWITTER
FACEBOOK
Association transports et environnement (ATE) | juillet 2019

Oui à l'initiative pour des multinationales responsables

Qu'il s'agisse de l'accaparement des terres dans la culture du caoutchouc au Libéria ou de l'empoisonnement des terres agricoles dans les mines de cobalt au Congo, des entreprises internationales basées en Suisse violent les normes environne­mentales et les droits humains. Et cela a également à voir avec notre mobilité.

Les exemples ci-dessus concernent des matières premières indispensables au trafic motorisé; le caoutchouc est principalement utilisé pour les pneus de voiture, le cobalt est un composant central des batteries rechargeables des voitures et vélos électriques. Or, des multinationales comme Sogescol et Glencore, directement concernées par ces accusations, sont basées en Suisse. Notre pays joue un rôle clé dans le commerce lié aux transports à l’échelle mondiale.

Pour l'ATE, une chose est claire: il est inacceptable que d'autres paient le prix de notre mobilité. C'est pourquoi nous soutenons l'initiative pour des multinationales responsables, qui vise à garantir que les entreprises basées en Suisse respectent les normes environnementales et les droits de l'homme dans leurs activités à l'étranger.

Plus d'informations : https://www.ate.ch et https://initiative-multinationales.ch/
Original source: ATE
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment