Au Brésil, la protection de onze nouvelles réserves du Rondonia est abolie

TWITTER
FACEBOOK
Reporterre | 10 octobre 2018

Au Brésil, la protection de onze nouvelles réserves du Rondonia est abolie

Le lobby brésilien de l’agroalimentaire a réussi à amalgamer dans un projet de loi de financement d’urgence, l’abolition de la protection de 11 des nouvelles zones protégées de l’État de Rondonia, soit environ 600.000 ha.

Au cours des derniers mois, les députés de l’Assemblée législative de Rondonia avaient créé 11 nouvelles zones protégées dans l’Amazonie brésilienne, couvrant environ 600.000 hectares de forêts. Cependant, le lobby agroalimentaire de la Bancada ruralista, farouchement opposé à cette protection, a lancé une contre-mesure législative, conditionnant un projet de loi de financement d’urgence à la suppression des zones protégées. Le 25 septembre, ce projet de loi de financement a été adopté, éliminant effectivement la protection de ces zones.

Il y a trente ans, seulement 2 % des forêts du Rondonia avaient été abattues, aujourd’hui la destruction touche 28,5 % des terres, le niveau le plus élevé de tous les États amazoniens. Les différentes causes sont l’expansion incontrôlée de l’exploitation forestière et du défrichement des terres pour l’élevage en ranch, l’afflux massif de familles déplacées par la relocalisation encouragée par le gouvernement, et qui ont besoin de terres.

Cet accaparement de terres, par des bûcherons et des éleveurs en conflit avec des groupes autochtones fait craindre une escalade de la violence en Amazonie.

Source : Mongabay
Original source: Reporterre
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment