Sénégal : Braquage à la ferme agricole de Senegindia à Mbane

TWITTER
FACEBOOK
IGFM | 10 mars 2018

Braquage à la ferme agricole de Senegindia à Mbane – Plus de 130 millions Fcfa emportés

iGFM – (Dakar) Plus de 130 millions de FCfa ont été emportés par des voleurs, qui ont réussi à cambrioler la ferme agricole de Senegindia à Mbane. Après leur forfait, ils ont contourné la région de Saint-Louis en passant par Keur Momar Sarr. Les éléments de la Brigade de gendarmerie de Louga, informés, se sont lancés aux trousses des bandits, qui ont enfin abandonné leur véhicule aux alentours d’un  cimetière, avant de se  disperser dans la ville de Louga.

La guigne est-elle en train de suivre la  Senegindia, une entreprise agricole dirigée par des promoteurs indiens ? L’on est tenté de répondre par l’affirmative, à la lumière de la série de  malheurs, qui ont  frappé ladite société en moins d’un mois. Quelques jours seulement après que la Cour suprême a annulé la délibération du Conseil rural de Diockoul (département de Kébémer) relative à l’octroi de 1000 hectares de terre au profit de la société Senegindia, qui avait même commencé à exploiter le site, un autre événement douloureux s’est abattu sur elle. Il s’agit d’un cambriolage spectaculaire perpétré par une bande très organisée, qui avait pour cible cette entreprise agricole basée dans le village Ndiakhaye dans la commune de Mbane (département de Dagana). Ainsi, d’après des sources très au fait de cette affaire,  prise très au sérieux par les forces de sécurité du pays, les faits ont eu lieu dans la nuit du mardi au mercredi dernier. Il était environ 3 heures quand les bandits, armés jusqu’aux dents et en nombre suffisant (entre 15 et 20), à bord d’un véhicule de type 4X4, ont fait irruption dans le site, au moment où les occupants s’y attendaient le moins. Ce premier obstacle franchi, les visiteurs nocturnes ont braqué leurs armes automatiques en direction de leurs « otages » et les ont sommés de se tenir à l’écart.  Puis, ils ont défoncé les bureaux avant de tomber sur un coffre-fort  qui contiendrait la somme de plus de  130 millions de FCFA. Très gourmands,  ils se sont servis à souhait, avant de battre en retraite, en prenant la route menant vers Richard-Toll. Les bandits, maitrisant parfaitement les voies de contournement de cette partie du Walo, avaient décidé de passer par Keur Momar Sarr avant de rallier  Louga.  Ce qui leur permettait d’éviter la route nationale. Dès que les bandits, qui avaient  pourtant réussi à couper toutes les lignes téléphoniques, ont démarré  en trombe pour vider les lieux, les éléments de la Brigade de gendarmerie de Richard-Toll, compétents dans le secteur, ont été avisés. Les hommes en bleu, qui avaient déjà une idée sur le trajet des voleurs, ont informé leurs collègues de la Brigade mixte de Louga afin qu’ils  les attendent à l’entrée de Keur Momar Sarr, la seule issue. C’est ainsi que les hommes du commandant Moise Dione ont rallié les lieux. Après une trentaine de minutes de route, ils se sont arrêtés à hauteur du village de Keur Madialé et ont commencé à surveiller les mouvements des véhicules. A peine se sont-ils garés aux abords de la route, qu’ils ont entendu le bruit d’un véhicule roulant à une vitesse  vertigineuse au milieu de la nuit (4 heures du matin).

Un magasin cambriolé à Louga cette même nuit

Dès que le véhicule des voleurs  les a dépassés, les hommes en bleu,  qui l’ont formellement identifié, se sont lancés à ses  trousses. Les deux véhicules se sont alors livrés à une véritable course poursuite digne d’un film d’actions. En effet, au bout d’une trentaine de minutes de jeu de cache-cache, la voiture conduite par les malfrats a bifurqué vers la droite à l’entrée de Louga et a pris une route sablonneuse. A hauteur du cimetière de Ndieng Khoulé, ses occupants ont sauté dans le décor et se sont dispersés dans la ville, abandonnant sur place la 4X4 de couleur blanche (immatriculée : DK – 9303 -AY) avec laquelle ils avaient commis leur forfait. D’ailleurs,  des armes à feu, du matériel de casse et divers autres objets, ont été trouvés dans le véhicule, qui est actuellement garé dans les locaux de la Brigade mixte de Louga. L’enquête se poursuit.

Au moment où les bandits étaient en train de cambrioler l’entreprise agricole de la Senegindia, une autre bande avait jeté son dévolu sur le magasin d’un grand commerçant ayant pignon sur rue près du marché central de Louga. Les hôtes indésirables, eux aussi, très armés, sont arrivés sur les lieux aux environs de 3 heures du matin. Ils avaient tenu en respect le gardien, avant de défoncer la porte du magasin. Une fois dedans, ils ont trouvé une somme de 250.000 FCfa. Ils ont aussi emporté des liasses de billets de banque déchirés, ainsi que des produits alimentaires. Après leur forfait, ils ont disparu dans la nature. Les éléments du commissariat urbain ont ouvert une enquête pour mettre la main sur les mis en cause.

L’OBS
Original source: IGFM
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment