Header-farmlandgrab-en3
Icon-globe   Icon-fb   Icon-twitter   Icon-rss  
Home About events Gallery Publish
Subscribe
Help

Who's involved?

Archives

Languages

Special content

Accaparement des terres agricoles - Québec solidaire de plus en plus inquiet par la présence de Pangea dans les régions du Québec
Published: 14 Nov 2017
Posted in:  Canada
Comments (0) Print Email this

Les membres de la Fédération de la relève agricole du Québec ont dénoncé en mai 2017 la décision de la Caisse d'utiliser l'épargne des Québécois pour investir dans la société Pangea, qui achète des terres agricoles un peu partout dans la province. Photo : Radio-Canada/René Saint-Louis 
Aile parlementaire de Québec solidaire | Nov. 14, 2017

Accaparement des terres agricoles - Québec solidaire de plus en plus inquiet par la présence de Pangea dans les régions du Québec

QUÉBEC, le 14 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Le député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, fait écho aux dénonciations de la Fédération de l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent en matière d'accaparement des terres agricoles par le géant Pangea. Le co-porte-parole de Québec solidaire réitère que les investissements de la Caisse de dépôt et placement du Québec et du Fonds de solidarité FTQ n'ont pas leur place dans une entreprise qui étouffe le développement des régions.

La croissance de Pangea sur les terres agricoles du Québec est décriée par de nombreux joueurs régionaux. Les producteurs locaux et la relève n'arrivent pas à concurrencer le portefeuille de l'entreprise multimillionnaire financée à même l'argent des Québécois et des Québécoises. Cette compétition déloyale inquiète les principaux intéressés et provoque un stress percutant chez nos producteurs.

« La relève agricole locale, déjà en difficulté, se fait prendre des terres par un géant montréalais qui a la lassitude de spéculer et mettre plus d'argent jusqu'à forcer les agriculteurs locaux à se retirer de la course, explique Gabriel Nadeau-Dubois. Le plus désolant, c'est qu'on nous présente Pangea comme un partenaire pour les producteurs, mais en réalité l'entreprise détruit le modèle agricole familial québécois. »

La valeur des terres agricoles grimpe et devient hors de portée de la relève en agriculture. De plus, la méthode Pangea mène les terres agricoles à une gestion de moins en moins locale en plus d'être concentrée aux mains de moins de personnes.

« Le modèle agricole québécois est déjà en danger par l'accaparement des terres par des sociétés étrangères et voilà maintenant une société québécoise, aidée par le Fonds FTQ et la Caisse, qui intensifie le phénomène et dépossède nos régions. Je me désole de voir l'effritement du monde rural au bénéfice d'une entreprise dont la rentabilité se base sur la spéculation foncière », déclare le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Renaud Poirier St-Pierre, Attaché de presse, Aile parlementaire de Québec solidaire, 514-835-9780, [email protected]



Post a comment
Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment

Women in Africa launch petition to stop all forms of abuse against women in oil palm plantations. Please sign 


Who's involved?


Languages



Archives