Header-farmlandgrab-en3
Icon-globe   Icon-fb   Icon-twitter   Icon-rss  
Home About events Gallery Publish
Subscribe
Help

Who's involved?

Archives

Languages

Special content

Congo : le gouvernement renouvelle son soutien à Atama Plantation
Published: 05 Oct 2017
Posted in:  Atama | Congo-Brazzaville | Malaysia
Comments (0) Print Email this

De gauche à droite, les Ministres Arlette SOUDAN NONAULT, Henri DJOMBO, Rosalie MATONDO et Pierre MABIALA
Ministère de l'économie forestière | 5 octobre 2017

Agro-industrie : le gouvernement de la république renouvelle son soutien à la Société Atama Plantation

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la Pêche, M. Henri DJOMBO a organisé, le 29 septembre 2017 à Brazzaville, une réunion pour examiner les contours et les conditions d’une éventuelle reprise définitive et durable des activités de la Société Atama Plantation Sarl. A l’issue de cette rencontre, le gouvernement de la république a réitéré son engagement à soutenir la Société Atama Plantation dans l’atteinte de ses objectifs visant à développer au Congo l’agro-industrie et plus particulièrement la filière industrie « huile de palme ».

Cette réunion interactive a connu la participation d’un conseiller du Premier Ministre, des Ministres Rosalie MATONDO, Arlette SOUDAN NONAULT, Pierre MABIALA, Fidèle DIMOU et de M. Leong KIAN MING, respectivement ministre en charge des forêts, de l’environnement, des affaires foncières, des transports et Président Directeur Général de la Société Atama Plantation Sarl. Ladite réunion s’est déroulée en présence des membres des cabinets et cadres de ces différents départements ministériels.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, le Ministre d’Etat, Ministre en charge de l’agriculture a d’emblée demandé au PDG de la Société Atama Plantation d’expliquer les raisons du non respect par celle-ci des objectifs du projet et des obligations contractuelles.

En effet, la République du Congo par l’entremise du ministère de l’agriculture avait signé le 17 décembre 2010, un contrat dit « d’autorisation expresse d’occuper une réserve foncière de l’Etat » avec la Société Atama Plantation Sarl pour l’installation des complexes agro-industriels de palmiers à huile sur 470.000 ha, dont 402.637 ha dans le département de la Cuvette et 67.363 ha dans le département de la Sangha. Par ailleurs, le décret n° 2011-552 du 17 août 2011 a, entre autres, revu à la baisse la superficie de l’exploitation qui se situe désormais à 180.000 ha à raison de 140.000 ha pour le département de la Cuvette et 40.000 ha pour le département de la Sangha. De plus, le 12 mai 2017, le gouvernement a décidé de mettre en demeure cette société pour non respect des objectifs du projet et des obligations contractuelles.

Ainsi, sur les 180.000 ha concédés à Atama Plantation, à peine 750 ha ont été plantés à ce jour.

Expliquant les raisons du non respect des objectifs et des obligations contractuelles, le PDG de la Société Atama a évoqué entre autres les contraintes administratives liées au renouvellement des autorisations de déboisement et les difficultés financières dues à la rétraction de la banque principale qui devrait financer la société. Ce, suite à l’information concernant l’exploitation illicite des forêts.

Le PDG d’Atama Plantation, une filiale du malaisien Wah Seong, a sollicité la signature d’un contrat de bail emphytéotique devant lui servir de gage vis-à-vis des institutions bancaires.
Réagissant à la difficulté liée aux autorisations de déboisement, le Ministre d’Etat a indiqué que « pour nous, il n’y a pas eu un problème d’autorisation parce que vous avez 10.000 ha a déboisé, et s’il faut les ramener à des autorisations annuelles, le Ministère en charge des forêts les délivrera ».

Par ailleurs, le gouvernement de la république a voulu en savoir davantage sur le financement, par Atama Plantation, des activités sur les cinq prochaines années. A cette préoccupation le PDG d’Atama Plantation a sollicité du gouvernement la signature d’un contrat de bail emphytéotique devant lui servir de gage vis-à-vis des institutions bancaires. En outre, il a rassuré le gouvernement de disposer déjà d’un plan d’investissement pour les cinq prochaines années.

Clôturant cette réunion, le Ministre d’Etat a réitéré la volonté du gouvernement de la république qui tient à développer l’agro-industrie et particulièrement la filière industrie de l’huile de palme ; et Atama Plantation sera certainement le plus grand acteur dans ce domaine. Le gouvernement aimerait le soutenir dans le développement de son activité pourvu que celle-ci donne les preuves de sa capacité technique et financière pour le développement de son activité tout en respectant les lois et règlements en vigueur au Congo.

Auteur : Bienvenu LOUZOLO 



Post a comment
Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment

Take action against the arbitrary arrest and detention of Cameroon land defender Nasako Besingi


Women in Africa launch petition to stop all forms of abuse against women in oil palm plantations. Please sign 


Kindly support the struggle against large-scale industrial oil palm plantations by Okomu Oil Palm PLC (a member of the global SOCFIN) in Edo State, Nigeria. Sign on with this link and share: http://erafoen.org/index.php/2017/07/28/uphold-edo-state-government-revocation-order-on-okomu-oil-palm-company-plc/


Who's involved?

09 Oct 2017 - Online
Online Dialogue on Responsible Large-Scale Agricultural Investment in the Mekong Region,
Smallfh_rubber rattanakiri 2010a Spacer
09 Oct 2017 - en ligne
Dialogue : investissement responsable dans l'agriculture à grande échelle dans la région du Mekong
Smallfh_plantation_logos Spacer


Languages



Archives