Header-farmlandgrab-en3
Icon-globe   Icon-fb   Icon-twitter   Icon-rss  
Home About events Gallery Publish
Subscribe
Help

Who's involved?

Archives

Languages

Special content

Mali : le gouvernement veut immatriculer toutes les terres agricoles
Published: 13 Apr 2017
Posted in:  Mali
Comments (0) Print Email this

« L’Europe est passée par là depuis le 14e siècle ; les Etats-Unis ont terminé avec la politique d’immatriculation des terres au 18e siècle. Au Mali, nous envisageons dans les jours, mois et années à venir d’immatriculer toutes les terres pour donner des titres de propriété aux paysan », a expliqué le ministre Bathily
Agence Ecofin | 12 avril 2017 

Mali : le gouvernement veut immatriculer toutes les terres agricoles

(Agence Ecofin) - En visite à Zégoua, non loin de la frontière avec la Côte d’Ivoire, le ministre malien des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mohamed Ali Bathily, a annoncé que son département souhaite « donner aux terres agricoles toute leur valeur ». Un objectif qui ne sera pas atteint sans l’immatriculation de toutes les terres exploitées à des fins de culture.

« L’Europe est passée par là depuis le 14e siècle ; les Etats-Unis ont terminé avec la politique d’immatriculation des terres au 18e siècle. Au Mali, nous envisageons dans les jours, mois et années à venir d’immatriculer toutes les terres pour donner des titres de propriété aux paysan », a expliqué le ministre Bathily, qui conserve son poste dans le gouvernement que dirige, depuis ce 11 avril, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga.

Si cette mesure a l’avantage de « sécuriser les exploitations paysannes », elle devrait également faciliter l’accès des exploitants aux crédits bancaires. « L’immatriculation donne accès au crédit. Pour preuve, rien qu’en 2015, les titres fonciers délivrés par les services des domaines, d’après le rapport de l’Union des banques du Mali, ont pu permettre l’hypothèque de 1534 milliards de F CFA. Cette nouvelle initiative permet également à l’Etat d’avoir des fonds sans avoir recours à la dette, souvent coûteuse et compliquée », a notamment défendu le ministre.

Souha Touré
Source: Agence Ecofin



Post a comment
Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment

Women in Africa launch petition to stop all forms of abuse against women in oil palm plantations. Please sign 


Kindly support the struggle against large-scale industrial oil palm plantations by Okomu Oil Palm PLC (a member of the global SOCFIN) in Edo State, Nigeria. Sign on with this link and share: http://erafoen.org/index.php/2017/07/28/uphold-edo-state-government-revocation-order-on-okomu-oil-palm-company-plc/


Who's involved?

26 Nov 2017 - Abidjan
Forum Citoyen Afrique-UE



Languages



Archives