Le Pape invite à protéger les petits producteurs agricoles

TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK
Récolte de fleurs de safran en Espagne, le 4 novembre 2016. - AFP

Radio Vatican | 10 décembre 2016

Le Pape invite à protéger les petits producteurs agricoles

(RV) Le Pape François s’est exprimé ce samedi 10 décembre 2016 au matin, devant 60 délégués de l’ICRA, l’Association catholique rurale internationale. Cette organisation agit depuis une cinquantaine d’années au service de la «croissance humaine, sociale et spirituelle» des agriculteurs, à travers le financement de certains projets et un travail de plaidoyer dans les institutions internationales. Elle fédère actuellement une soixantaine d’associations, représentant au total sept millions de travailleurs dans le monde rural. Le Pape a encouragé l’ICRA à poursuivre cette mission au service des acteurs du monde rural. Olivier Bonnel

Ecouter:

  


Le Saint-Père a d’abord voulu rappelé son soutien aux agriculteurs, qui «mènent un travail souvent fatiguant, mais accompli dans la conscience de faire quelque chose pour les autres, en cultivant avec passion la terre pour en garantir les fruits, en suivant les cycles des saisons, et en affrontant les problèmes liés au réchauffement climatique, malheureusement aggravés par la négligence humaine.»

«Cultiver le jardin du monde» et en prendre soin est une responsabilité essentielle pour donner une continuité à l’action créatrice de Dieu et protéger la maison commune, a rappelé le Saint-Père, en reprenant les termes de son encyclique Laudato Si'. L'activité agricole a donc un caractère sacré, souvent bafoué par l’acquisition injuste de terres qui sont soustraites aux petits producteurs, sacrifiés au nom de «méthodes spéculatives injustes» et souffrant d’un manque de protection institutionnelle, tant sur le plan local que national et international.

Un caractère sacré à défendre

Le Pape a regretté que dans les pays où le développement agricole est le principal instrument de lutte contre la pauvreté, les petits paysans ne soient pas suffisamment associés aux décisions. François a donc remercié l’ICRA pour son travail de sensibilisation auprès des institutions internationales afin de protéger les petits producteurs face à l’agro-business, et préserver ainsi les familles, la solidarité, les rythmes spécifiques de la vie dans le monde rural, ainsi que la biodiversité, seule garante d’un futur qui puisse permettre à tous d’accéder à une alimentation diversifiée et équilibrée.

Le Pape a donc encouragé cette organisation qui s’enracine dans la doctrine sociale de l’Église, en défendant «un style de vie sobre et une culture du travail agricole qui a ses fondements dans la centralité de la personne, dans la disponibilité aux autres et dans la gratuité». (MD-CV)

Original source: Radio Vatican
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment