Logo-text

En RD Congo, des terres arables sont sous l’emprise de l’élite du pays, selon l’ONG Tropenbos International

Agence Ecofin | 7 novembre 2016

En RD Congo, des terres arables sont sous l’emprise de l’élite du pays, selon l’ONG Tropenbos International

(Agence Ecofin) - Les intellectuels congolais acquièrent la propriété de terres agricoles qu’ils ne souhaitent ou ne peuvent exploiter au détriment des populations rurales qui perdent ainsi leur unique moyen de subsistance. C’est ce que dénonce l’ONG Tropenbos International.

S’exprimant au cours d’un forum citoyen sur les enjeux de l’agriculture, le directeur de l'ONG, Alphonse Maindo, n’a pas manqué de faire part de son indignation. « On a constaté que beaucoup de terres sont thésaurisées par des élites qui ont acheté ces terres mais qui ne les mettent pas en valeur. Donc, les paysans qui devaient cultiver ces terres n'ont plus accès à la terre, ne peuvent plus produire et deviennent des chômeurs », a-t-il ainsi expliqué, selon des propos rapportés par Radio Okapi.

Le phénomène, qui touche particulièrement la localité de Kisangani et la province de Tshopo, devrait alerter dans un pays qui fait déjà face aux accaparements de terres par les multinationales agro-industrielles.

Land Matrix classe en effet la RD Congo comme le 5ème pays africain aux terres agricoles les plus attractives, avec plus de 700 000 hectares ayant fait l’objet de transactions depuis 2000.

Souha Touré

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts