Logo-text

Un consortium australien mis sur pied contre un investissement chinois


Radio France International | 23.10.2016

Un consortium australien mis sur pied contre un investissement chinois

Par RFI

Des grandes familles d'éleveurs australiens ont constitué un consortium et font monter les enchères pour empêcher un groupe chinois d'acquérir le premier propriétaire foncier d’Australie. Le gouvernement a renforcé son contrôle sur les investissements étrangers dans le pays.

Quatre grandes familles d'éleveurs parmi les plus riches d’Australie s'associent pour s'interposer entre un investisseur chinois et son objectif, le groupe Kidman qui détient 2,5% des terres agricoles d’Australie et 185 000 têtes de bétail.

Le consortium australien propose 270 millions d'euros pour contrer l'offre de 255 millions d'euros du promoteur chinois Shanghai CRED, associé à un groupe minier local.

Par deux fois déjà, le gouvernement australien s'est opposé à des offres chinoises sur le groupe Kidman au nom de l'intérêt national. Et il y a quelques jours, deux fonds australiens se sont portés acquéreurs pour 11 milliards d'euros de la moitié du réseau électrique de l'Etat le plus peuplé d’Australie.

Là encore, le gouvernement avait repoussé une offre de groupes chinois et hongkongais. Depuis mars 2015, l’Australie a renforcé son contrôle sur la vente à des investisseurs étrangers d'infrastructures d'intérêt national. Les règles ont été durcies après la polémique déclenchée par l'octroi à un groupe chinois de la gestion du port de Darwin dans le nord pour une durée de 99 ans.
  • Icon-world  RFI
  • 24 Oct 2016

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts