Israël veut s’approprier des terres agricoles en Cisjordanie

TWITTER
FACEBOOK

Le négociateur palestinien Saeb Erekat montre une carte pendant qu'il parle aux médias du projet israélien de s'approprier des terres dans la Vallée jourdane près de la ville cisjordanienne de Jerico, le 20 janvier 2016. Photo : Mohamed Torokman / Reuters
Médias-Presse-Info | 24 janvier 2016

Israël veut s’approprier des terres agricoles en Cisjordanie

by Jeanne de Baylan

Le gouvernement israélien est sur le point de déclarer « terres d’État » 150 hectares de terres situées près de la ville palestinienne de Jéricho en Cisjordanie. Le processus de transfert de ces domaines agricoles à l’État israélien se trouve actuellement dans sa phase finale.

C’est ce qu’a déclaré, mercredi 20 janvier 2016, l’organe du ministère de la Défense chargé de l’administration civile des Territoires palestiniens. Sans toutefois préciser ce qu’il adviendra de leurs propriétaires actuels.

Les médias israéliens ont indiqué que sont concernés 150 hectares de terres situées au nord de la colonie israélienne d’Almog, près de Jéricho. Selon l’organisation israélienne de défense des droits civiques « La Paix maintenant », elles sont déjà exploitées depuis plusieurs années par des colons israéliens. Et fait valoir qu’une telle expropriation serait la plus importante entreprise depuis 2014.

Les dirigeants palestiniens ont également durement critiqué ce projet. Saëb Erakat, secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine, s’est rendu sur place mercredi avec des journalistes et a accusé Israël de vol. De son côté, le gouvernement israélien aurait qualifié ce territoire de « zone de sécurité », ce qu’a rejeté Erakat devant les journalistes. Ces terres ne produisent en effet que du vin, des palmiers et des légumes.

Il voit que non seulement les Palestiniens vont se voir voler leur eau, mais aussi qu’ils vont être exclus de leur pays.

La Cisjordanie est occupée par Israël depuis 1967. Les Palestiniens accusent Israël de vouloir de facto démembrer la Cisjordanie étape après étape pour rendre impossible la création d’un État palestinien. « La paix maintenant » a également critiqué le projet de confiscation car il constitue « un pas de plus » pour rendre impossible la solution à deux États.

Le gouvernement du Premier ministre Benyamin Nétanyahou est actuellement sous pression car il ne trouve pas de solution pour endiguer la vagues de violences qui sévit au Proche-Orient. Depuis début octobre, des attaques à l’arme blanche, à la voiture piégée et à l’arme à feu perpétrées par des Palestiniens ont tué vingt-quatre Israéliens et un citoyen américain. Alors que, dans le même temps, ont été tués 155 Palestiniens lors de différentes attaques et actions de protestation.

Source : http://www.bauernzeitung.ch/news-archiv/2015/israel-will-sich-ackerland-einverleiben/
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment