SENHUILE – Licenciements en cascades et guerre des associés

TWITTER
FACEBOOK
Ligne Directe 6 juillet 2015
 
SENHUILE – Licenciements en cascades et guerre des associés
 
Lignedirecte.sn – Au rythme où les licenciements se suivent et succèdent, c’est pratiquement tout le personnel non administratif de la société d’agrobusiness Senhuile Sa qui risque de se retrouver dans la rue. Huit irrigateurs viennent d’être remerciés par la direction de Senhuile qui s’est déjà débarrassé de 83 travailleurs contractuels, d’une vingtaine de journaliers et de 20 prestataires. Il a aussi été proposé à d’autres travailleurs des départs dans des conditions strictes définies par la direction de Senhuile.
 
Mais ces licenciements ne sont que la face visible d’un malaise palpant qui grippe tout le système de gouvernance mis en place par l’équipe du nouveau directeur général Massimo Castellucci qui a remplacé Benyamin Dummai, dégagé au forceps par les actionnaires principaux italiens de Tampieri Fiancial group  qui ont maintenant fait main basse sur Senhuile avec l’aide de leurs pistons sénégalais. Seulement, le temps des roses entre associés italiens et sénégalais semble de plus en plus se conjuguer au passé même si chacune des parties s’efforce de montrer que tout est au beau fixe.
 
Les italiens cités depuis quelques temps dans des dossiers scabreux avec saisine de l’Inspection générale d’Etat (IGE), de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) et du Doyen des juges près le Tribunal hors classe de Dakar, feraient de moins en moins confiance à leurs associés sénégalais. Ces derniers développeraient des appétits très loin d’emballer les italiens de Tampieri Financial Group qui a instruit le nouveau directeur de tout faire pour éviter toute mauvaise surprise.
 
C’est ainsi qu’après une descente de David Tampieri au nom de Tampieri Financial Group dans le périmètre d’exploitation de Senhuile, des mesures ont été prises pour faire en sorte que les satellites sénégalais dans l’actionnariat de la société soient le moins possible associés à la gestion administrative. Une démarche intelligemment masquée par le pourvoie ment de poste moins stratégiques à quelques sénégalais.
 
L’une des victimes de la nouvelle gestion mise en place par Massimo Castellucci, l’oeil de Tampieri dans l’affaire est sans aucun doute Ibrahima Sow un ancien chef du département informatique de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) qui a transhumé à Senhuile pour y être le directeur de control et de l’organisation. Il a tout simplement été mis au frigo puis ressorti pour devenir un simple consultant.
 
A Senhuile, ce qui reste des travailleurs sont unanimes à reconnaître les qualités de bon gérant de la plantation qu’était Ibrahima Sow. Mais chez les italiens, il est perçu comme étant un homme transportant les yeux et les oreilles indiscrètes d’un poids lourd du pouvoir qui n’attendrait que  Senhuile périclite pour s’afficher à visage découvert pour placer ses cartes. En attendant, son pion supposé dans l’échiquier a dû accepter une réduction de salaire arrimée à un statut de consultant. Il se susurre d’ailleurs que ce sont les mains puissantes de l’homme niché dans les cercles du pouvoir qui maintiennent le sieur à Senhuile, malgré toutes les brimades que lui infligent les italiens.
 
Au demeurant les italiens ont fait sortir, hors des prémices de Senhuile, deux pelles excavatrices, une chargeuse et deux niveleuses appartenant à Gora Seck, le président de Senhuile Sa qui n’a plus été vu en public avec les italiens depuis avril dernier. La présence de ses engins avait soulevé l’ire de David Tampieri qui ne pouvait accepter qu’ils soient entretenus et dotés de carburant aux frais de la société au prix d’une facturation plus chère que celle des engins loués. Il faut souligner que désormais, tous les engins de Gora Seck sont parqués dans son installation de décorticage de riz situé à Ross Béthio.
 
Gora Seck a aussi été le grand absent mercredi dernier, lorsque Senhuile a lancé son opération de charme en direction des populations de Gnith et Ronkh qui on perdu un enfant le 24 juin dans un bassin d’eau creusé par Senhuile. Massimo Castelluci leur a fait un don de 15 tonnes de sucre et 10 mégaphones.
Original source: Ligne Directe
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment