Senhuile dans la mélasse des fonds ‘’nébuleux’’

TWITTER
FACEBOOK

EnQuête | 29 juin 2015

FOUILLEE PAR l’IGE, LE DOYEN DES JUGES ET OFNAC
Senhuile dans la mélasse des fonds ‘’nébuleux’’

Relookée et maintenant annoncée comme un investissement étranger destiné à aider le Sénégal à s'auto-suffire en riz, la très controversée société d'agrobusiness Senhuile Sa intéresse désormais la justice sénégalaise à plus d'un titre. Non pas qu'elle a réussi une production rizicole record, mais plutôt pour les connexions financières opaques de ses gérants actuels sous la coupe réglée de Tampieri Financial Group qui a totalement pris le contrôle de Senhuile Sa.

EnQuête a ainsi appris de source sûres que la plainte que l'ancien directeur de Senhuile, Benyamin Dummai, a déposé il y a quelques mois sur la table du procureur près le Tribunal hors classe de Dakar, a donné lieu le 12 mai dernier à une ordonnance du Doyen des juges d'instruction. L'objet de cette ordonnance est la désignation d'un expert pour examiner la gestion comptable de Senhuile durant toute la période d'administration du plaignant qui entend prouver que ses anciens partenaires italiens et leurs puissants associés sénégalais ont illégalement fait main basse sur ses actions et son patrimoine à Senhuile.

Avec l'audit ordonné par le Doyen des juges, la justice sénégalaise entend avoir un regard critique sur la gestion des comptes entre 2011 et 2013, la trésorerie, les statuts, les registres et tous les mouvements financiers durant la même période. D'ailleurs, une réunion entre experts concernés par cet exercice a eu lieu le 1er juin dernier.

Mais le plus cocasse dans cette affaire, c'est que de vieux comptes longtemps restés dans les placards ont été dépoussiérés au grand bénéfice de la lutte contre le blanchiment d'argent sale au Sénégal via des investissements étrangers dont on ignore souvent les tenants et les aboutissants. Car, dans le cadre de cette procédure, les connexions mafieuses de plusieurs cadres de Senhuile, maintenant filiale de l'Italien et ses puissants réseaux d’hommes d’affaires sénégalais, sont à présent sous le coup d'enquêtes à plusieurs niveaux de la Justice et d'autres organes de contrôle de l'Etat du Sénégal.

C'est ainsi que plusieurs procédures dont une saisine de l'Inspection générale d'Etat (IGE), de l'Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) et du Doyen des juges près le Tribunal hors classe de Dakar ont été déclenchées. Officiellement, il s'agit d'envisager l'ouverture de procédures d'enquêtes pour vérifier les lourdes présomptions de connexions mafieuses et de blanchiment d'argent entre "certaines personnes de Senhuile et la mafia italienne". Nos sources affirment sans ambages que des documents très compromettants contre les personnes visées par ces procédures ont déjà été transmis au Doyen des juges d'instruction, à l'IGE et à l'OFNAC.

Pour rappel, l'investissement controversé de Senhuile visant à produire des agrocarburants pour les usines de Faenza appartenant à l'italien Tampieri sur 20 000 hectares de terres agricoles au Sénégal a suscité beaucoup de questions sur d’éventuels liens entre ce projet et des délits financiers, plus précisément du blanchiment d’argent. Les interrogations se sont multipliées depuis que le groupe italien Tampieri Fiancial Group qui détient 51% de Senhuile est lui-même sous le coup d'une enquête de la justice et du parlement italien pour ses connexions présumées avec la mafia dans le traitement et l'utilisation de certains déchets sortis de ses usines.

D'ailleurs, la société "Tampieri Energie" a été placée sous séquestre à la suite de cette enquête. Senhuile connaîtra-elle le même sort au Sénégal ? Donnons notre langue au chat en attendant les suites de cette affaire.

Original source: EnQuête
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment