Reforme Foncière au Sénégal : des mécanismes de sécurité des investissements étrangers

TWITTER
FACEBOOK
«C’est un droit pour les investisseurs d’utiliser des terres sécurisées», a soutenu M. Ba qui explique que «les terres utilisées actuellement par les investisseurs ne leur appartiennent pas. Donc il faut donner à ces investisseurs des garanties », a-t-il affirmé.
Financial Afrik | 29 mai 2015

En marge de la semaine américaine au Sénégal

Reforme Foncière au Sénégal : des mécanismes de sécurité des investissements étrangers

La commission nationale de réforme foncière ( CNRF) s’est engagée à mettre en œuvre des canaux de sécurité des terres octroyées aux investisseurs.

Ainsi, Dr Docteur Cheikh Oumar Ba, membre de la commission de la réforme foncière, a déclaré, le 28 mai, lors de la deuxième journée de la semaine USA Week Dakar, que la dite structure est entrain de réfléchir sur des mécanismes de sécurité des investissements au Sénégal.

«C’est un droit pour les investisseurs d’utiliser des terres sécurisées», a soutenu M. Ba qui explique que «les terres utilisées actuellement par les investisseurs ne leur appartiennent pas ». « Donc il faut donner à ces investisseurs des garanties », a-t-il affirmé.

Docteur Cheikh Oumar B​a s’exprimait lors d’un atelier tenu sur «les perspectives ouvertes par la reforme foncière» en marge de la semaine américaine de la chambre de commerce des USA au Sénégal (Amcham).

Cette commission de reforme foncière est dirigée par le professeur Moustapha Sourang. La date butoir pour la finalisation des travaux de cette commission est fixée en décembre 2015.

Ablaye Modou Ndiaye
Original source: Financial Afrik
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment