Logo-text

Inde: un paysan se pend lors d’une manifestation à New Delhi

L'homme peu avant qu'il se suicide (AFP)
AFP | 22 avril 2015

Inde: un paysan se pend lors d’une manifestation à New Delhi

Un paysan indien s’est pendu sous les yeux de la police et de centaines de manifestants qui protestaient, mercredi à New Delhi, contre une réforme gouvernementale visant à faciliter les réquisitions de terres pour l’industrie.

Des images télévisées de la manifestation, organisée près du Parlement, dans le centre de la capitale, montrent l’agriculteur assis dans un arbre, qui se munit d’un long foulard et se pend, sous le regard des manifestants et des journalistes.

Ce fermier, père de trois enfants et originaire de l’État aride du Rajasthan, a été immédiatement transféré à l’hôpital qui n’a pu que constater son décès.

Le premier ministre indien, Narendra Modi, a réagi en assurant que le pays était «profondément affecté» par ce décès. «À aucun moment, un paysan qui travaille dur ne doit se sentir seul. Il nous revient à tous de créer un meilleur avenir pour les agriculteurs», a-t-il affirmé sur Twitter.

Ce drame a suscité l’indignation quant à l’attitude des policiers et des manifestants. Le fermier s’est en effet pendu à un arbre proche de la tribune où le ministre en chef de l’État de Delhi, Arvind Kejriwal, et des membres de son parti Aam Aadmi (AAP), devaient s’exprimer contre la réforme.

Selon des médias locaux, une lettre d’adieu a été trouvée près du corps de l’agriculteur. Il y déplore de très mauvaises récoltes dues au manque de pluies.

Les médias indiens ont récemment fait état d’une vague de suicides de fermiers endettés pour les mêmes raisons.

«Nous voulons demander à l’AAP pourquoi ils n’ont pas arrêté leurs discours quand ils ont su que le paysan était mort», a déclaré à la presse Sambit Patra, porte-parole du parti Bharatiya Janata, au pouvoir en Inde.

M. Kejriwal a pour sa part mis en cause les policiers, affirmant que l’homme avait «grimpé sur l’arbre devant nos yeux».

Le gouvernement central estime qu’une nouvelle législation sur l’acquisition de terres est nécessaire afin de stimuler la croissance économique, ses opposants jugeant que cette réforme va favoriser les grandes entreprises aux dépens des petits fermiers.

Des dizaines de milliers d’agriculteurs ont manifesté dimanche à New Delhi contre ce projet.
  • Icon-world  AFP
  • 22 Apr 2015

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts