Logo-text

La Fédération québécoise des municipalités veut un moratoire


Germain Lehoux, Fédération Québécoise des municipalités (Photo : Pascal Ratthé)
La Terre | 16 mars 2015

La Fédération québécoise des municipalités veut un moratoire

QUÉBEC – Le milieu municipal endosse l’idée d’instaurer un moratoire sur l’accaparement des terres agricoles le temps de documenter le phénomène.

En ouverture de la commission parlementaire aujourd’hui à Québec, la Fédération québécoise des municipalités fait ainsi sienne la proposition de l’UPA. Président de la Fédération, Richard Lehoux, recommande ainsi à Québec de limiter l’achat de terres aux seuls agriculteurs propriétaires de leur ferme durant le moratoire.

La Fédération estime que la Commission de protection du territoire agricole devrait recevoir le mandat de faire enquête à ce sujet afin de quantifier le phénomène. Richard Lehoux presse aussi le gouvernement de confier à cet organisme le soin de « faire le suivi ».

Enfin, la Fédération suggère à Québec d’adopter un plan d’action afin de permettre la mise en œuvre des plans de développement de la zone et des activités agricoles (PDZA).

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts