Inquiets de leur sort : les travailleurs de Senhuile demandent l’arbitrage du président Sall !

TWITTER
FACEBOOK
Des travailleurs de Senhuile s’opposent fermement au plan machiavélique ourdi par le directeur général et ses acolytes tendant à une réduction unilatérale de leurs maigres salaires et à un soi disant licenciement pour motif économique en violation des dispositions des articles L41à L49 du code du travail sénégalais.

Africa9.com 23.02.2015

Inquiets de leur sort : les travailleurs de Senhuile demandent l’arbitrage du président Sall !

Mapote Gaye

Africa9 - Des travailleurs de Senhuile s’opposent fermement au plan machiavélique ourdi par le directeur général et ses acolytes tendant à une réduction unilatérale de leurs maigres salaires et à un soi disant licenciement pour motif économique en violation des dispositions des articles L41à L49 du code du travail sénégalais.

Très remontés, ses travailleurs ont saisi les plus hautes autorités, par le biais du syndicaliste Ibrahima Sarr.

« Du n’importe quoi ! Nous ne s’entendons plus avec notre direction qui veut procéder à des licenciements pour motif économique. Nous ne sommes pas contre mais, nous avons demandé seulement que le directeur général respecte les procèdures » explique Hamadine Kane Aménagiste à Senhuile Richard Toll.

Mr Kane a fait savoir que le patron de Senhuile refuse de procèder par la voie légale avant de rajouter que « l’inspecteur du travail lui a notifié une mise en demeure pour lui demander de refaire la procèdure ».

De l’avis de notre interlocuteur, Mr Massimo Castellusi a décidé de se séparer des douze travailleurs avec ou sans l’accord de l’inspecteur du travail.

« Le Sg de la Cdsl Ibrahima Sarr qui s’oppose à la décision de la direction de l’entreprise de réduire les emplois avait dit que les autorités sont bien informées pour qu’elles réagissent vite afin de permettre aux employés de consolider leurs acquis » fait-il rappeler.

Pour sa part, l’agronome Talla SarrDiouf a fait comprendre qu’il a été surpris de la décision du directeur général de Senhuile. « C’est une surprise » se désole t-il.

Mr Diouf de laisser entendre : « ils ont même renvoyé des délégués, ce qui n’est jamais arrivé au Sénégal ». Selon Talla Sarr Diouf, toute societé est appelée à traverser des crises avant de faire comprendre « que tout renvoi doit se faire selon les règles de l’art avec les parties concernées.

En tout état de cause, les travailleurs de senhuile ont sonné la mobilisation et entendent poursuivre leur plan d’action pour le maintien de l’entreprise et la sauvegarde de leurs emplois et leurs acquis sociaux remis en cause. Ils lancent un appel pressant à tous les travailleurs en général et à ceux de leur entreprise en particulier pour barrer le chemin aux dirigeants antisociaux de Senhuile et exigent le départ du directeur général et de ses acolytes. Ils attirent l’attention des autorités de notre pays sur les dangers qui guettent l’entreprise avec les risques de détérioration du climat social.

En conséquence, nous attendons la réponse de la direction générale que nous avons joint au téléphone pour qu’elle apporte des clarifications. Le directeur général de Senhuile, Massimo Castellussi, pourrait être interpellé dans les tout prochains jours, par les autorités compétentes du pays, informe une source en provenance de la présidence.

Nous y reviendrons dans les toutes prochaines heures.

La rédaction

Original source: Africa9
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment