Massimo Castellucci (DG de Senhuile SA) : "Malgré les départs négociés, Senhuile SA compte 218 emplois directs"

TWITTER
FACEBOOK
"Je tiens à dire et à affirmer que l’investissement de Senhuile repose sur des procédures claires et transparentes."
Ndar Buzz | mardi, février 10, 2015 

MASSIMO CASTELLUCCI (DIRECTEUR GÉNÉRAL DE SENHUILE SA): ‘’Malgré les départs négociés, Senhuile SA compte 218 emplois directs’’

Senhuile fait aujourd’hui l’actualité avec des licenciements tous azimuts. Mais son directeur général parle de ‘’départs négociés plutôt que de licenciements’’. Selon Massimo Castellucci, même des salariés en fin de contrat ont bénéficié de ces départs négociés. Malgré ces départs, l’entreprise compte 218 emplois directs plus les emplois indirects.

La société Senhuile s’est séparée de 103 jeunes issus des villages environnants à l’issue de la dernière campagne agricole. Pourquoi une telle décision ?

En réalité, tout cela découle de la mauvaise gestion de l'ancienne direction. Mais compte tenu de l’impact social et de la proximité du projet Senhuile avec les villageois, la nouvelle direction de la société a pris la décision de ne pas faire de licenciements mais de proposer des départs négociés. Même les salariés en CDD (contrat à durée déterminée) et en fin de contrat ont bénéficié du système des départs négociés.

Ainsi, dans le cadre de ces départs négociés, la société a proposé aux salariés le paiement du salaire du mois en cours, la remise de l’indemnité compensatrice de congés, le préavis de départ de 1 mois, une prime de départ net d’impôt de 3 mois de salaire et d’une priorité d’embauche sur les 2 ans à venir. Presque tous les salariés intéressés ont accepté la proposition formulée sauf 15 personnes qui ont décidé de refuser. C’est seulement pour ces personnes que la société a été obligée d’activer une procédure de licenciement pour raison économique.

Pendant votre implantation dans cette zone, beaucoup s'attendaient à ce que la question de l'emploi soit prise en charge par Senhuile. Aujourd'hui, qu’est-ce qui a été fait pour permettre à ces jeunes de trouver du travail?

Aujourd’hui malgré les départs négociés effectués pour des raisons économiques, Senhuile SA compte 218 emplois directs, sans compter les emplois indirects créés avec les prestations de services, les transports des travailleurs, du matériel, la restauration, l’hébergement, la location des maisons, la location de machine pour les travaux d’infrastructures, etc.) et les fournisseurs de matériels, carburant, eau, énergie, service de téléphonie etc.

Cette année, Senhuile a cultivé 300 hectares d'arachides, mais une grande partie a été laissée dans les champs sans être récoltée. Vous avez aussi abandonné la culture de tournesol pour l'expérimentation de la culture de soja. Est-ce qu'il n'y a pas un problème dans le choix des spéculations?

En ce qui concerne la récolte de l’arachide, toute l’arachide a été entièrement récoltée. Nous précisons également qu’aucune culture n’a été laissée au détriment d’une autre. Avec la nouvelle Direction générale, les choix des cultures ont été clairement établis. Il n’y a aucune fausseté dans les spéculations actuelles.

Dans un rapport, l'Ong Actionnais souligne que l'investissement de Senhuile ne repose pas sur des procédures transparentes définissant des engagements clairs et contraignants de ses activités, l'emploi et le partage de ses bénéfices. Quel commentaire en faites-vous?

Je tiens à dire et à affirmer que l’investissement de Senhuile repose sur des procédures claires et transparentes. L’objectif est de faire de l’agriculture au Sénégal en produisant du riz, du maïs, de l’arachide et du soja pour participer à la lutte pour l’autosuffisance alimentaire d’ici 2017, et la multiplication du capital semencier en arachide du Sénégal.

Senhuile semble avoir une mauvaise image auprès des villages environnants. Est-ce à dire que l’entreprise ne fait rien dans le social?

Au contraire. Dans le cadre de la politique RSE de l’entreprise, Senhuile a réalisé et poursuit ses réalisations dans différents domaines ; que ce soit la santé, l’éducation, la promotion féminine, la promotion de la diversification des cultures et la protection de l’environnement. Certaines actions sont déjà mises en œuvre telles que la construction de 2 salles de classe au niveau du village de Tordionabé Carrière dans la Commune de Ronkh, de 2 salles de classe au CEM de Ngnith. Nous offrons aussi des fournitures scolaires aux écoles primaires de Ronkh et Ngnith.

Il y a des campagnes et journées sanitaires avec des dons en médicaments, des consultations gratuites au niveau de l’infirmerie de la base de Senhuile. Nous avons un projet de sensibilisation environnementale avec les enfants de l’école de Tordionabé Carrière, de Yetti Yone, du village de Ndournabé Temeye 2, la revitalisation de la zone de nidation au niveau de la réserve d’avifaune du Ndiael. 114 hectares de terres entièrement aménagées avec accès à l’eau ont été octroyés à la population de la Commune de Ronkh, 75 hectares de terres entièrement aménagées avec accès à l’eau pour celle de la Commune de Ngnith etc… pour ne citer que ceux-là. Notre relation avec les populations environnantes s’améliore et s’accroît de jour en jour car cette population bénéficie directement des retombées des activités et de l’encadrement effectués par Senhuile SA.

Enquète quotidien
Original source: Ndar Buzz
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment