Les députés allemands dénoncent Monsanto en Ukraine: « Le conflit est utilisé pour la vente de terrains »

TWITTER
FACEBOOK
L’Ukraine est sur la liste des marchés émergents les plus prometteurs pour des fabricants comme Monsanto et Dupont.

La Nouvelle Gazette | 6 février 2015

Les députés allemands dénoncent Monsanto en Ukraine: « Le conflit est utilisé pour la vente de terrains » 

par Claire Bréguet

Le conflit ukrainien est utilisé pour la vente de terres agricoles au profit de grandes entreprises étrangères comme Monsanto. Des entreprises étrangères financées par la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et le groupe bancaire allemand KfW Bankengruppe participent à la vente de terres agricoles, a déclaré à RIA Novosti le chef du bureau des membres du Bundestag madame Birgit Bock-Luna. Les informations collectées par les membres du Parlement allemand suggèrent que «les précédentes autorités de l’Ukraine ont résisté à une plus grande libéralisation des lois sur l’utilisation des terres mais finalement ces changements ont été faits après le changement de régime par la Banque mondiale et la BERD « . Movassat et d’autres députés allemands de gauche ont demandé à Berlin une explication de la politique allemande en Ukraine. Cette demande correspondant au soupçon que la terre en Ukraine soit utilisé pour semer des végétaux génétiquement modifiés, interdits dans l’Union européenne. Des entreprises agricoles étrangères contrôlent déjà plus de la moitié des terres ukrainiennes: 17 millions des 32 millions d’hectares.

Les députés allemands croient que l’accord sur l’association de l’Ukraine avec l’Union européenne aura un grand impact sur le secteur agricole du pays: l’article 404 du document laisse la «voie libre» pour la libéralisation de la pratique actuelle de la certification des produits et technologies dans l’agriculture et la production de semences génétiquement modifiées. En conséquence, l’Ukraine est sur la liste des marchés émergents les plus prometteurs pour des fabricants comme Monsanto et Dupont. « Il est à craindre que Monsanto exerce une pression sur les autorités ukrainiennes afin de réaliser leurs exigences pour le développement de la biotechnologie et des organismes génétiquement modifiés (OGM). L’ année dernière, Monsanto a dépensé 140 millions de dollars pour augmenter la capacité de production future en Ukraine », dit le document préparé par les députés allemands. La demande mentionne la ligne de crédit de 17,000 millions de dollars octroyé à l’Ukraine en 2014 par les institutions financières internationales menées par le FMI. L’argent a été utilisé par Kiev pour la répartition des cultures. Par exemple, la société allemande Alfred C. Toepfer a reçu une subvention de 60 millions de dollars, grâce à laquelle elle a pu doubler la superficie de ses terres arables en Ukraine, de 50 000 hectares à 100 000 hectares.

Original source: La Nouvelle Gazette
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

2 Comments


  1. Guillaume Boyer
    16 Feb 2015

    Oups : Tout est de plus en plus clair n'est-ce pas ?

  2. Guillaume Boyer
    16 Feb 2015

    Tout est de plus en clair n'est-ce pas ?

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment