Dominion Farms accapare des terres au Nigeria

TWITTER
FACEBOOK

English

Communiqué de presse
28 janvier 2015

Pour diffusion immédiate

Des agriculteurs de l'État de Taraba, au Nigeria, refusent de céder leurs terres à un énorme projet de riziculture soutenu par le G8. Un nouveau rapport

Les agriculteurs de l'État de Taraba, dans le nord-est du Nigeria, sont actuellement expulsés de terres qu'ils cultivent depuis des générations pour laisser la place à la société américaine Dominion Farms pour la création d'une exploitation rizicole de 30 000 ha.

Des agriculteurs à Gassol. (Photo : Joe Ubrei)

Le projet de Dominion Farms fait partie intégrante de la Nouvelle Alliance du G8 pour la sécurité alimentaire et la nutrition en Afrique et du Programme de transformation agricole du gouvernement nigérian, qui viseraient tous les deux à renforcer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des petits exploitants au Nigeria. Cependant, un nouveau rapport conclut que le projet de Dominion Farms a en réalité l'effet inverse.

Le rapport a été produit par deux ONG nigérianes, l'Environmental Rights Action (ERA)/Friends of the Earth Nigeria (FoEN) et le Center for Environmental Education et Development (CEED), avec le soutien de Global Justice Now et de GRAIN. Il se fonde sur des enquêtes de terrain et des entretiens menés avec des agriculteurs locaux, des leaders communautaires et des responsables publics.

Le rapport montre que les terres fournies à Dominion Farms relèvent d'un système d'irrigation public dont des milliers de familles dépendent pour leurs besoins en nourriture et leurs moyens de subsistance. Les populations locales n'ont pas été consultées sur le projet de Dominion Farms et, bien que l'entreprise ait déjà commencé à occuper les terrains, elles n'ont actuellement aucune information sur d'éventuels projets d'indemnisation ou de réinstallation. Dominion Farms est impliqué dans un accaparement des terres similaire au Kenya, pour une exploitation rizicole qui a généré des conflits avec les communautés locales.

« La seule chose qu'on nous dit, c'est que notre terre nous est retirée et sera donnée à quelqu'un d'autre. Nous n'avons été associés à aucun niveau », explique Rebecca Sule, l'une des agricultrices concernées par le projet dans la communauté de Gassol, dans l'État de Taraba. « Au nom de notre avenir et de nos enfants, nous exigeons des autorités gouvernementales qu'elles demandent à Dominion Farms de ne pas toucher à nos terres. »

« Notre terre est très riche et très fertile. Nous pratiquons ici toutes sortes de cultures, comme le riz, les haricots, le sorgho, le manioc, les fèves de soja, le millet, l'igname ainsi que la pisciculture et l'élevage des chèvres, des moutons et des vaches. », explique Mallam Danladi K. Jallo, un autre agriculteur de la communauté de Gassol. « Mais depuis que les gens de Dominion Farms sont arrivés avec leurs machines et une partie de leur matériel de travaux, on nous a demandé d'arrêter nos travaux agricoles et même de quitter nos terres puisque la totalité a été cédée au projet de Dominion Farms. »

« Les populations locales sont unies dans leur opposition au projet de Dominion Farms », explique Raymond Enoch, l'un des auteurs du rapport et le directeur du CEED. « Elles veulent reprendre possession de leurs terres afin de continuer à produire des denrées alimentaires pour leurs familles et la population du Nigeria. »

Le Nigeria est déjà en proie à des conflits violents et à l'insécurité, en particulier dans le Nord. L'accaparement des terres pour des projets agro-industriels ne fera qu'aggraver la situation.

Le rapport peut être consulté ici : grain.org/e/5127


Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Raymond Enoch (Jalingo, Nigeria)
Center for Environmental Education and Development (CEED)
[email protected]
+234 70 65 55 02 17

Mariann Bassey Orovwuje (Abuja, Nigeria)
Environmental Rights Action (ERA)/Friends of the Earth Nigeria (FoEN)
[email protected]
+234 70 34 49 59 40

Heidi Chow (London, UK)
Global Justice Now
[email protected]uk
+44 20 7820 4900

Ange David Baimey (Accra, Ghana)
GRAIN
[email protected]
+233 269 089 432

Original source: ERA/FoEN | CEED
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment