Expropriation des terres à l’office du niger: Les villageois se coalisent contre le Pdg du groupe Gdcm

TWITTER
FACEBOOK
Soir de Bamako | 2.12.2014

Expropriation des terres à l’office du niger: Les villageois se coalisent contre le Pdg du groupe Gdcm

Les populations de Sanamadougou et Sahou dans l’arrondissement de Sansanding, cercle de Ségou, ne décolèrent pas contre le Président Directeur Général (Pdg) du Grand Distributeur de Céréales au Mali (Ggcm), M. Modibo Kéita, dans ses actions qualifiées par ses adversaires d’accaparement des terres en vue de réaliser son projet de culture de blé. Le week-end dernier, les populations s’étaient données rendez-vous dans le village de Sanamadougou pour fustiger les actions du Pdg du Gdcm à travers un grand rassemblement. “Les populations de Sanamadougou et de Sahou ont faim et même très faim à cause des agissements négatifs et anti-démocratiques de Modibo Kéïta, le nanti et des autorités régionales....”, disent les villageois venus répondre à ce grand rassemblement à Sanamadougou.

Selon les chefs des villages, le Pdg Modibo Kéita a assassiné tout espoir dans les villages à cause d’un projet agro-industriel qu’il a réalisé sur des terres arrachées à de pauvres exploitants agricoles. “Nous nous battrons jusqu’à l’ultime sacrifice pour être en posession de nos terres...”, a martélé un autre chef de village qui ne comprend pas ce qui se passe à Sanamadougou et à Sahou.

Les participants à ce meeting, selon différentes sources, sont venus de Niono, Séribala, Sahou, Gomakoro, Soungo, Madina, Sabalibougou, Thin, Nielera, Ladji Wèrè, Welentiguila Bamanan, Tinegolola, Gomabougou....  Tous ces villages sont décidés à s’unir contre les actions de Modibo Kéïta qu’ils accusent d’accaparer leurs terres de culture.

Depuis 2009, les villageois mènent un bras de fer avec le patron de Gdcm autour de l’accaparement des terres de culture à l’Office du Niger. Plus de 6.000 ménages sont menacés par la réalisation du projet de Modibo Kéita qui aurait investi des milliards de Fcfa sur des terres faisant l’objet de contentieux. A l’époque, l’affaire avait fait un grand bruit avec la descente musclée des forces de l’ordre requisitionnées par des hommes à la solde du richissime opérateur économique. On avait compté de nombreuses victimes dans cette opération. Dans le village de Sanamadougou, on avait déploré des morts, des blessés et des chefs de familles embastillés et jetés en prison pendant plusieurs mois.

Actuellement, c’est parce qu’il n’y a plus de terre cultivable par les villageois qu’ils se sont concertés pour envisager la conduite à tenir. Les villageois, à travers ce dernier rassemblement à Sanamadougou, entendent faire une coalition contre le Pdg de Gdcm responsable, selon eux, de tous les malheurs qui frappent les pauvres paysans à l’Office du Niger.

“Nous sommes derrière la loi”, a déclaré le chef de village de Sahou, outré par le problème de l’accaparement des terres par l’opérateur économique Modibo Kéita avec la complicité de hauts cadres de l’administration malienne. Plusieurs ministères ont été saisis du dossier, même le Premier ministre.

De sources informées, Moussa Mara voudrait savoir plus sur cette affaire de terre qui met dos à dos un opérateur économique et des villageois.

Selon nos informations, l’opérateur économique Modibo Kéita, Pdg du grouope Gdcm, se serait accaparé de plusieurs centaines d’hectares de terre entre Sanamadougou et Sahou. Des plantations et des habitations ont été détruites. Avant-hier, lors du grand rassemblement à Sanamadougou, les populations ont expliqué leur détermination à mener le combat dans l’union jusqu’à la victoire finale.
 
Laya DIARRA

Original source: Soir de Bamako
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment