Logo-text

Une paysanne du Mali attire l'attention du Vatican sur l'expropriation des terres

  • Tags:
Le Pape François, mardi matin avec les membres des mouvements populaires - AFP

Radio Vatican | 28/10/2014

Une paysanne du Mali attire l'attention du Vatican sur l'expropriation des terres

(RV) Entretien - Le Pape François a rencontré mardi matin les quelques 200 participants à la rencontre mondiale des mouvements populaires, réunis depuis lundi à Rome. Il s'agit d'une rencontre inédite organisée par le Conseil pontifical Justice et Paix, en collaboration avec l’Académie pontificale des Sciences Sociales: leur but est de donner la voix aux sans-voix.

Le Souverain Pontife s’est adressé en espagnol, sa langue maternelle, aux paysans sans terre, aux vendeurs ambulants, aux mineurs, aux chômeurs, aux migrants ou encore aux habitants des bidonvilles. Au coeur d'un long discours empreint d’espérance et porteur de dénonciations, trois concepts-clés : la terre, la maison et le travail. 

La terre, c’est aussi le combat de Charlotte Zama. Cette paysanne malienne se bat contre l’expropriation de ses terres. Un phénomène qui concerne des dizaines de milliers d’hectares dans le sud du pays, dans la zone de l’Office du Niger. Membre de la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali, Charlotte Zama en appelle à l’aide de François et du Vatican, qu’elle considère comme le dernier recours pour lutter contre la politique du gouvernement de Bakamo, sourd à ses appels.

Antonino Galofaro l'a rencontrée après son face à face avec François.

Ecouter :

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts