Les chasses du milliardaire Rashid Sardarov gênent Lodestone

TWITTER
FACEBOOK
L'acquisition de terres en Namibie par des investisseurs étrangers non résidents est interdite.

African Mining Intelligence n°331 du 28/10/2014

Les chasses du milliardaire Rashid Sardarov gênent Lodestone

Le projet de développement d'une ferme de gibier de 46 000 ha par l'oligarque russe Rashid Sardarov, près de Windhoek, perturbe un programme d'exploitation de fer dans la zone. La future ferme du patron du Comsar Energy Group et de la South Ural Industrial Company jouxte le projet de minerai de fer de Lodestone Namibia, détenteur depuis 2003 des licences de prospection exclusive 3112 et 4265 et depuis le mois dernier d'un permis d'exploitation. Selon nos sources à Windhoek, Sardarov, qui est proche de l'ex-ministre des mines Erkki Nghimtina, a fait savoir qu'il ne voulait pas de cette exploitation à proximité de sa "ferme". De son côté, Lodestone redoute que le Russe acquière davantage de terres autour de la future exploitation, empêchant toute expansion. L'acquisition de terres en Namibie par des investisseurs étrangers non résidents est interdite. Toujours selon nos sources, le 14 juillet, Muyenga Muyenga, le partenaire local de Sardarov, a fait une demande d'autorisation pour 14 000 ha de plus.

Après avoir achevé au début de l'année une étude de faisabilité commerciale portant sur la ressource d'hématite de 31 millions t, Lodestone construit une usine de traitement pilote. Le projet est porté par des anciens de la Deutsche Bank, Carsten Mosch et David Hinsley, qui ont réuni un groupe d'investisseurs au sein des sociétés BFCI et Investment Gmbh.

Original source: African Intelligence
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment