À qui profite la nouvelle alliance? La NASAN du G8 au Burkina Faso

TWITTER
FACEBOOK
L’agriculteur Ali Bado récolte du riz dans son champ à Bagré, Burkina Faso (2012). Photo : Pablo Tosco/Oxfam.
Oxfam France | 22 Mai 2014

À qui profite la nouvelle alliance?
La Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition du G8 au Burkina Faso


Auteur: Jean-Cyril Dagorn (Oxfam France) et Issaka Ouandaogo (Oxfam au Burkina Faso).

La Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition s’est fixée pour objectif d’améliorer la sécurité alimentaire au Burkina Faso en encourageant les investissements privés dans l’agriculture.

Néanmoins, favoriser le climat d'investissement ne devrait pas conduire à des réformes des politiques d'investissement et des réglementations foncières au détriment des agricultrices et agriculteurs familiaux. Le dispositif de la Nouvelle alliance au Burkina Faso doit être revu sur la base d’objectifs de sécurité alimentaire et de nutrition ; la société civile et les personnes affectées, consultées tout au cours du processus de mise en œuvre ; et les risques pour les exploitations agricoles familiales, atténués d’urgence.

► Télécharger le rapport en PDF (469.47 Ko) : http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/bn-whose-benefit-burkina-faso-g8-new-alliance-220514-fr.pdf
Original source: Oxfam France
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment