Logo-text

Le Gouvernement sénégalais engagé dans la complémentarité entre agrobusiness et exploitations familiales (officiel)

L’ONG Actionaid vise à arrêter au moins ¼ d’accaparement des terres

APA | 22/05/2014

Le Gouvernement sénégalais engagé dans la complémentarité entre agrobusiness et exploitations familiales (officiel)

Les autorités sénégalaises se sont engagées à rendre effective la complémentarité entre l’agrobusiness et les exploitations familiales, a affirmé jeudi à Dakar, Dr Waly Diouf, conseiller technique du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

 »Le Gouvernement du Sénégal est favorable au développement de l’agrobusiness et va tout mettre en œuvre pour que celle-ci soit dans une situation de complémentarité avec les exploitations familiales », a notamment dit Dr Diouf.

Il s’adressait à la presse après avoir lancé la campagne internationale ‘’la terre aux communautés » de l’ONG Actionaid accompagnée d’une pétition qui veut mobiliser au Sénégal 10.000 signatures de femmes rurales contre l’accaparement des terres.

Au Sénégal, les organisations de la société civile et celles des producteurs dénoncent l’accaparement des terres par des sociétés multinationales, soutenant que le phénomène se fait au détriment des exploitations familiales.

Poursuivant son propos, le conseiller technique du MAER a souligné que l’heure n’est pas au choix entre exploitations familiales et agrobusiness. ‘’Elle est plutôt au développement de synergies fortes, car l’agriculture se développe dans la diversité. Nous devons ainsi plaider pour qu’un investisseur négocie avec les collectivités locales sur la base d’un cahier de charges pour établir un partenariat gagnant/gagnant », a-t-il indiqué.

Selon lui, une telle démarche est encouragée par son ministère de tutelle et a déjà réussi avec les sociétés de concentré de tomates qui disposent actuellement de champs au Sénégal et appuient les producteurs.

‘’La finalité, a-t-il souligné, c’est une cohabitation raisonnée et mutuellement avantageuse pour une agriculture plus visible, plus efficace et plus efficiente dans la prise en compte des besoins des générations actuelles et futures ».

Dr Waly Diouf a salué la campagne ‘’la terre aux communautés ou Landfor (sigle anglais) » et estimé que la question foncière est sociale, économique, politique et culturelle et nécessite, donc, une prise en charge collective par tous les acteurs.

A travers cette campagne, l’ONG Actionaid vise à arrêter au moins ¼ d’accaparement des terres, à avoir des investissements positifs pour l’agriculture, à orienter les financements vers les petits producteurs et à outiller les femmes afin qu’elles puissent accéder aux instances de décision.

  • Icon-world  APA
  • 22 May 2014

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts