Pour attirer l’investissement privé, l’état nigérian de Cross River met en vente 5 fermes publiques

TWITTER
FACEBOOK
Agence Ecofin | 07 mai 2014 

Pour attirer l’investissement privé, l’état nigérian de Cross River met en vente 5 fermes publiques

(Agence Ecofin) - Dans le but d’attirer l’investissement privé afin de booster sa production de cacao, l’état de Cross River, qui est le second bassin cacaoyer du Nigéria, met en vente 5 fermes publiques s’étendant sur 12 129 hectares et produisant environ 50 000 tonnes de cacao. Deme Amiye, qui est le secrétaire exécutif du conseil de privatisation de l’Etat, a indiqué que les acquéreurs potentiels de ces fermes avaient jusqu’au 19 mai pour faire une offre.

Le gouvernement de l’état de Cross River espère conclure l’opération d’ici la fin de l’année, dans un contexte où, en croire le Cocoa Association of Nigeria (CAN) le pays connaîtra certainement une hausse de 10% des revenus générés par la denrée en raison des efforts investis dans la filière, suite aux cours assez élevés enregistrés de l’année dernière.

Bloomberg rappelle que, d’après les plans des dirigeants nigérians, le pays devrait doubler sa production et passer à 500 000 tonnes cette année. Le Nigéria est le quatrième producteur de cacao au monde derrière la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Indonésie.

Aaron Akinocho
Original source: Agence Ecofin
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment