« Village des sans terre » : Après la Bourse du Travail, la Cité Administrative ?

TWITTER
FACEBOOK

L'Essor | 2 avril 2014 

« Village des sans terre » : APRES LA BOURSE DU TRAVAIL, LA CITE ADMINISTRATIVE ?

Plusieurs associations et coopératives regroupées au sein de la Convergence malienne contre les accaparements des terres (CMAT) sont en sit-in depuis lundi dans les locaux de la Bourse du travail. Baptisé « Village des sans terre », ce sit-in qui va durer 72 heures, exprime le mécontentement des initiateurs vis-à-vis de la « lenteur » avec laquelle sont traitées leurs revendications, explique Massa Koné, le secrétaire à l’information du l’Union des associations et des coordination d’associations pour le développement et la défense des droits des démunis (UACDDDD).

Les manifestants constitués de femmes et de jeunes sont venus de toutes les communes de Bamako et de l’intérieur du pays. « Il s’agit de cas de litiges fonciers touchant des gens pauvres et démunis dans le milieu urbain, péri urbain ou rural. Nous réclamons la justice et que tout le monde soit remis dans ses droits », indique Massa Koné.

Les manifestants demandent, entre autres, la restitution des terres retirées aux jardiniers, membres de l’association des malades de la lèpre, l’arrêt des opérations de démolition et de construction en cours sur les places publiques et les espaces verts à Titikoumba, la déclaration d’utilité publique du marché de fruits et légumes au bord du Niger, le maintien dans la bande ferroviaire, des familles non recasées.

La CMAT demande également que l’Etat recase les 31 familles déguerpies du stade du 26 Mars à Yirimadio, la restitution de champs à leurs propriétaires à Zambira à Yanfolila dans le région de Sikasso, en zone office du Niger, à Sansanding, à San ou encore à Macina dans la région de Ségou.

Cette manifestation de la CMAT fait suite à celle de l’UACDDDD tenue en mars 2012. Une commission ad’hoc avait été mise en place pour examiner les problèmes soumis par l’organisation. « La commission a travaillé et les résultats ont été transmis aux autorités compétentes pour validation. Jusqu’ici rien n’a été fait. Nos dossiers dorment dans les tiroirs », dénonce le secrétaire à l’information de l’ UACDDDD.

« Nous allons rencontrer cet après-midi (Ndlr, hier), le Premier ministre, sinon le sit-in se déplacera demain (Ndlr, aujourd’hui) devant la Cité administrative », annonce notre interlocuteur.

Be COULIBALY     

Original source: L'Essor
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment