Pétition pour soutenir les agriculteurs en Sierra Leone

TWITTER
FACEBOOK

 
(texte qui circule sur internet)

Chers amis

Nous vous demandons de soutenir les paysans Sierra Léonais expropriés et chassés de leurs terres qui se battent aujourd'hui contre Bolloré. En effet, cinq membres sierra-léonais d'une ONG locale (MALOA), qui avaient contesté la manière dont le groupe Bolloré a acheté des terres pour les plantations d'huile de palme dans leur région, sont accusés d'avoir détruit des plants de palmiers. Ce qu'ils contestent formellement. Après 15 jours de détention, ils seront jugés le 15 novembre, alors que les preuves contre eux sont apparemment très faibles.

Signez la pétition
pour demander au groupe Bolloré d'abandonner les poursuites
 
Plus de 40 villages ont été privés de leur unique source d'existence et de subsistance. La population de ces villages, soit plus de 10 000 personnes, ne peuvent plus : ni exploiter leurs fermes, ni avoir accès à la source d'énergie de base (feu de bois) pour la cuisine et le chauffage, ni avoir des recettes provenant de leurs palmiers pour lesquels la société a payé un coût de 250 $ par soixante arbres ou acres. De nombreuses communautés peuvent difficilement désormais effectuer des rites traditionnels ou culturels, ni accéder aux herbes médicinales. La sécurité alimentaire dans le canton devient préoccupante et précaire selon les habitants. Ils doivent maintenant acheter tout ce dont ils ont besoin alors que ces produits étaient cultivés sur leurs terres.

La demande européenne pour les produits industriels et le bio- carburant mène à une lutte douteuse pour les terres sierra-léonaises. Cela conduit les communautés pauvres encore plus loin dans la misère, la servitude et une nouvelle forme d'esclavage, parce que, quand des sociétés prennent toutes les terres, les communautés vulnérables deviennent laboureurs sur les plantations puisqu'elles ne peuvent rien faire d'autre. Les pays européens peuvent aider en mettant un terme à cette situation. L'UE peut imposer à SOCFIN et ses actionnaires d'arrêter le projet dans le canton de Malen ou de conclure de nouveaux arrangements qui ne nuiront pas aux communautés. L'Union européenne devrait imposer à SOCFIN et ses actionnaires d'arrêter les poursuites contre les propriétaires de terres qui sont déjà victimes de l'accaparement des terres.

Signez et partagez cette pétition

Ils comptent sur vous
Original source: Stop Intimidation
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment