Le Gabon veut produire 250 000 tonnes d’huile de palme par an dès 2020

TWITTER
FACEBOOK
Agence de Presse Africaine | le 21 octobre 2013

Le Gabon veut produire 250 000 tonnes d’huile de palme par an dés 2020

APA Libreville (Gabon) Le Gabon veut produire annuellement 250 000 tonnes d’huile de palme à partir de 2020, a annoncé la ministre délégué à l’agriculture de ce pays, à l’occasion de la 2ème conférence ‘’Palm oil Africa’’ qui s’est achevée samedi à Libreville.

Pour le moment, ce petit pays d’Afrique centrale produit environ 8 000 tonnes d’huile de palme alors que la demande annuelle est estimée à 25 000 tonnes.

Depuis 2009, grâce à des partenaires stratégiques comme Olam, un groupe singapourien, le Gabon ambitionne de devenir le premier producteur africain d’huile de palme.

Le pays dispose pour cela d’atouts indéniables dont plus de 20 millions de terres arables non cultivées.

Le groupe Olam envisage de planter 50 000 hectares de palmeraies en deux phases.

Mais ses activités sont très contestées par les ONG environnementales qui l’accusent de porter atteinte à l’environnement.

Ouverte jeudi dernier, la 2ème conférence ‘’Palm oil Africa’’ a permis aux participants, en provenance de grands payas producteurs tels que le Ghana, le Liberia, le Nigeria, de débattre de questions en rapport notamment avec le régime des petits exploitants et planteurs.

Comment attirer les investisseurs étrangers ? Quelle chaine de valeur de l’huile de palme à partir des graines jusqu’aux produits hauts de gamme ? Sont deux autres questions débattues au cours des trois jours des travaux.

LMM/of/APA
Original source: APA
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment