Fusion entre Agrogeneration et Harmelia : Lettre aux actionnaires

TWITTER
FACEBOOK
En fusionnant, Agrogeneration et Harmelia conôlent désormais 120.000 ha en Ukraine
Agrogeneration | 22 mai 2013

FUSION ENTRE AGROGENERATION ET HARMELIA*
Lettre aux actionnaires

Charles Beigbeder, Président du Conseil de Surveillance
Charles Vilgrain, Président du Directoire

MADAME, MONSIEUR, CHER ACTIONNAIRE,

Votre Groupe vient d'annoncer un accord majeur* pour fusionner avec la société Harmelia, spécialisée dans la production de céréales et d'oléagineux en Ukraine. Financée par un fonds d'investissements international (avec une équipe dirigeante américaine), Harmelia contrôle aujourd'hui près de 70 000 hectares et figure parmi les acteurs internationaux présents en Ukraine les plus performants et les plus rentables.

Nous avons choisi de nous rapprocher car nous partageons avec les actionnaires et le management d'Harmelia la même vision et la même ambition forte : créer un groupe de taille mondiale, spécialiste de l'amont agricole, parmi les leaders du secteur.

La demande en céréales et oléagineux dans le monde devrait doubler au cours des 30 à 50 prochaines années, portée par les changements alimentaires dans les pays émergents et par l'utilisation croissante des biocarburants. Nous sommes donc face à un défi alimentaire mondial gigantesque et l'une des principales solutions est de remettre en culture des terres arables sous exploitées dans des zones géographiques déficitaires en investissement (Europe de l'Est, Amérique du Sud, Afrique).

AgroGeneration et Harmelia ont été des pionniers dans cette démarche depuis maintenant près de 5 ans, lançant des investissements importants en Ukraine, et depuis peu en Argentine pour notre part. Nous avons d'ores et déjà atteint d'excellents résultats puisque nous générons chacun de notre côté des rendements agricoles nettement supérieurs à la moyenne ukrainienne.

Cependant, pour accélérer rapidement notre création de valeur, il était indispensable d'atteindre une taille plus importante. En fusionnant, nous franchissons ensemble une étape majeure en prenant place parmi les plus importants acteurs présents en Ukraine, avec désormais près de 120 000 hectares contrôlés.

Cette taille critique est très importante car elle permet, en amont, de bénéficier de meilleures conditions d'achats auprès des fournisseurs d'intrants (semences, engrais, produits phytosanitaires, fuel,…), et en aval, de commercialiser les récoltes auprès des grands acheteurs internationaux, un facteur important de sécurisation des prix de vente.

Sur le plan opérationnel, nous allons partager nos savoir- faire, prendre le meilleur de chacun et bénéficier notamment de la très bonne productivité atteinte par Harmelia sur ses opérations ukrainiennes. Nous allons faire jouer les économies d'échelles au niveau des coûts de structure. Nos positionnements géographiques sont également très complémentaires, car en étant situés dans des régions différentes, nous atténuons notre sensibilité aux conditions météorologiques.

Sur le plan financier, l'excellente structure bilancielle d'Harmelia, très peu endettée, va permettre au Groupe de fortement diminuer son ratio dettes nettes sur fonds propres et de disposer à nouveau d'une marge de manoeuvre confortable, notamment en termes d'effet de levier de la dette.

Les premières synergies seront mises en place avant la fin de l'exercice 2013. Nous nous sommes fixés un objectif de 20M€ d'EBITDA à conditions climatiques et de prix normales. Cet objectif correspond d'ailleurs à l'EBITDA cumulé des deux groupes en 2011, exercice marqué par une très belle récolte pour Harmelia. L'exercice 2014 bénéficiera pleinement des synergies sur 12 mois.

Suite à cette opération, le fond SigmaBleyzer, actionnaire à 100% d'Harmelia, détiendra 62% du capital de votre Groupe. Cette parité, réalisée sur un cours de référence de 2.05€, reflète à la fois le différentiel de taille et de rentabilité des deux structures. Nous avons mis en place des règles de gouvernance qui garantissent l'obligation d'avoir des positions communes sur l'ensemble des principales décisions stratégiques. Notre actionnariat devient ainsi international ce qui est également un atout important pour le futur.

En effet, cette nouvelle taille va également nous rendre de plus en plus attractifs pour les investisseurs institutionnels, non seulement en France mais aussi à l'international. Notre valorisation et notre cours de bourse devraient en bénéficier naturellement et nous aurons accès à des ressources financières accrues dans le cadre de nos futurs développements. Nous allons d'ailleurs rencontrer les investisseurs institutionnels à Paris le 28 mai pour leur présenter plus en profondeur les atouts de ce rapprochement.

Nous avons la volonté de continuer à croître au cours des prochaines années, toujours en Ukraine, mais aussi dans d'autres zones géographiques à fort potentiel, comme par exemple en Argentine où nous avons démarré notre développement.

Cet accord est une formidable opportunité pour AgroGeneration, ses salariés et ses actionnaires. Après plusieurs années d'investissements lourds et importants, nous entrons désormais dans la phase de retour sur investissement et de création de valeur. Celle-ci sera largement accentuée par la nouvelle taille du Groupe. AgroGeneration dispose aujourd'hui de tous les atouts pour atteindre ses ambitions et devenir l'un des acteurs de référence du secteur.

Charles Beigbeder
Charles Vilgrain

* Les procédures de due diligence sont d'ores et déjà avancées et l'opération reste soumise à un certain nombre de conditions suspensives dont l'accord des actionnaires d'AgroGeneration en Assemblée Générale, des membres du Conseil d'Harmelia et SBF IV, l'obtention d'une dérogation de l'Autorité des Marchés Financiers de déposer une offre publique et le feu vert des autorités ukrainiennes de la concurrence.

Télécharger la lettre complète : http://www.agrogeneration.com/images/stories/AGG_LA_20130522.pdf
Original source: Agrogeneration
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment