Tunisie: Pour un mécanisme de partenariat investisseurs-conglomérats agricoles de l'OTD

TWITTER
FACEBOOK
Les terres domaniales en Tunisie couvrent une superficie de 500.000 hectares
Webmanagercentre | 11.05.2013

Tunisie:
Pour un mécanisme de partenariat investisseurs-conglomérats agricoles de l'OTD


Le directeur général du bureau de restructuration des terres domaniales agricoles (ministère de l'Agriculture), Abdeljalil Ben Hassine, estime nécessaire d'adopter un mécanisme de partenariat entre les investisseurs et les conglomérats agricoles gérés par l'Office des terres domaniales (OTD).

Au cours d'une conférence organisée, vendredi 10 mai à Dar Dhiafa à Carthage, par l'Institut tunisien des études stratégiques sur le thème «les terres domaniales : racines, réalité et perspectives », M. Ben Hassine précisera que ce partenariat vise, essentiellement, à attirer l'investissement étranger (capitaux, équipements, matériel), garantir de nouvelles perspectives pour l'écoulement des produits de l'office, outre la consolidation de leur positionnement sur les marchés extérieurs.

Dans ce cadre, il appelle à accélérer l'étude des grands projets agricoles qui répondent aux priorités nationales, notamment en matière de création d'emplois, de renforcement de l'infrastructure et de l'investissement.

Dans une intervention intitulée «le code de l'investissement et les perspectives d'exploitation des terres agricoles», le représentant de l'Institut tunisien des études stratégiques, Mohamed Mabrouk, a souligné l'importance de réviser le volet relatif de la cession des terres agricoles à des étrangers de ce code, estimant que "la cession des terres agricoles tunisiennes aux étrangers représente un danger pour la souveraineté de l'Etat et une ingérence dans ses affaires".

A rappeler que les terres domaniales en Tunisie couvrent une superficie de 500.000 hectares provenant de terres qui étaient soumises au régime des Habous et des terres acquises auprès des colons ou soumises à la loi de nationalisation des terres agricoles publiée le 12 mai 1964.

--

L'Economiste Maghrebin | 13/05/2013

Jomni :L’exploitation des terres domaniales a échoué à garantir l’autosuffisance alimentaire

Par Béchir Lakani
  
L’exploitation des terres domaniales agricoles a échoué à garantir, notamment l’autosuffisance alimentaire et la création d’emplois, a avancé M.Habib Jomni, secrétaire d’état auprès du ministre de l’agriculture.
 
»L’exploitation des terres domaniales doit se faire partant d’une nouvelle vision, axée sur l’incitation à l’investissement privé national et étranger ou dans le cadre d’un partenariat public privé », a dit M. Jomni, à la clôture de la conférence nationale sur « les nouvelles orientations des secteurs de l’agriculture et de la pêche, organisée à la cité des sciences.

Le responsable a fait savoir qu’ »un cahier de charges clair » sera adopté pour l’octroi des périmètres agricoles de manière à garantir une exploitation optimale des ressources disponibles, une capacité maximale d’employabilité, et une meilleure implication de l’investisseur agricole dans le développement de la région.

Trois workshops ont été organisés dans le cadre de cette conférence nationale, axés respectivement sur les problématiques de financement du secteur agricole, de la situation des coopératives des services agricoles et des terres domaniales, ainsi que de l’éparpillement de la propriété et de la sous-exploitation de ces terres.
Original source: Webmanagercentre
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment