Céréales : AgroGeneration absorbé par un rival ukrainien

TWITTER
FACEBOOK
L'Ukraine, connue pour la fertilité de ses terres, pourrait devenir le grenier à blé de l'Europe. - Photo Genya Savilov/AFP

Les Echos | 06/05/2013

Céréales : AgroGeneration absorbé par un rival ukrainien

Par Marie-Josée Cougard

Le groupe céréalier passe sous le contrôle de l'ukrainien Harmélia.
Il double de taille.

Le groupe céréalier AgroGénération, créé en 2007 par l'homme d'affaires Charles Beigbeder, va être absorbé par Harmélia, un rival ukrainien, détenu à 100 % par le fonds d'investissement américain SigmaBleyzer (SBF IV). Le nouvel ensemble représentera un chiffre d'affaires de l'ordre de 90 millions d'euros. Il exploitera 120.000 hectares de blé, maïs, colza et orge en Ukraine, contre 50.000 précédemment ainsi que 16.000 hectares en partenariat avec La Suerte Agro en Argentine, a indiqué Charles Beigbeder. Celui-ci présidera le groupe ainsi constitué, qui conserve le nom d'AgroGénération «  L'objectif était d'atteindre une taille critique en Ukraine et de poursuivre activement notre développement à la fois dans ce pays et en Argentine. » En étant présent dans les deux hémisphères, AgroGénération peut tabler sur des récoltes à des moments très différents de l'année et mieux répondre à la demande mondiale promise à un doublement d'ici à 2050, rappelle Charles Beigbeder. Son objectif en 2013 est d'«  atteindre une production globale de 400.000 tonnes de céréales, tout en visant aux conditions de prix de marché actuelles un Ebitda de 20 millions d'euros ».

Parmi les cinq premiers

La fusion se fait via des participations croisées sans apport de cash. Une fois le rapprochement réalisé, SBF recevra 57.264.394 actions nouvelles AgroGénération, soit 62 % du capital du nouveau groupe, le reste demeurant entre les mains des fondateurs d'AgroGénération. La parité a été définie sur la base des objectifs d'Ebitda des deux groupes pour 2013 et de leurs perspectives de développement. AgroGénération a été valorisé à un cours de 2,05 euros, soit 24 % au-dessus de la moyenne des cours de Bourse des trente derniers jours. La part de SBF pourra être portée à 63 % si l'Ebitda d'Harmélia représente plus de deux fois celui d'AgroGénération en 2013. En outre SBF consentira à AgroGénération un crédit vendeur de 40 millions d'euros remboursable en une seule fois au plus tard le 1er juillet 2019. A l'issue de cette opération, AgroGénération restera coté sur le marché Alternext à Paris.

Le groupe se placera désormais parmi les cinq premiers producteurs de céréales et d'oléagineux en Ukraine. En 2012, AgroGénération avait annoncé une perte nette de 5,6 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 47,4 millions d'euros, due notamment à des récoltes endommagées par des pluies abondantes et des coûts exceptionnels liés à la location de silos destinés au séchage des céréales.

Marie-Josée Cougard
Journaliste
[email protected]

Original source: Les Echos
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment