Logo-text

Appel aux investisseurs pour l’exploitation des terres agricoles au Burkina

Les superficies agricoles développées seront mises à la disposition des opérateurs de taille petite, moyenne ou grande par bail emphytéotique (durée de 18 à 99 ans négociable selon les besoins du projet présenté)
Agence de Presse Africaine | le 20 mars 2013

Appel aux investisseurs pour l’exploitation des terres agricoles au Burkina

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Gouvernement du Burkina Faso, à travers la Direction de Bagrépôle en charge de la gestion du Pôle de croissance de Bagré, a lancé un appel aux investisseurs étrangers et à la diaspora burkinabé afin d’aménager des terres exploitables par irrigation gravitaire et par pompage, a-t-on appris mercredi auprès des responsables du projet Bagré.

Le Projet compte aménager 12.712 hectares en tranche ferme dont 9.922 hectares pour des exploitations de type agro-business (irrigation par pompage) et 2.790 hectares d'exploitations de type paysannat pour la compensation des personnes affectées par le projet (irrigation par mode gravitaire).

Les superficies agricoles développées seront mises à la disposition des opérateurs de taille petite, moyenne ou grande par bail emphytéotique (durée de 18 à 99 ans négociable selon les besoins du projet présenté), en fonction de leur capacité à générer des rendements économiques et financiers importants.

Selon le Gouvernement, les investisseurs qui seront installés à Bagré bénéficieront de mesures incitatives spéciales et d'infrastructures d'un niveau de fonctionnement très satisfaisant, au sein ‘'de l'un des meilleurs pays réformateurs du monde en matière de climat des affaires''.

Le Projet Pôle de Croissance de Bagré a été lancé en 2012, pour contribuer à l'accélération de la croissance, la création d'emplois, la réduction du chômage et de la pauvreté, le soutien aux communautés vivant dans la zone du projet. Il repose sur une approche de partenariat Public-Privé.

L'objectif général du projet est de contribuer à l'accroissement de l'activité économique dans le pôle de croissance de Bagré par l'augmentation de l'investissement privé, la création d'emplois et la hausse de la production agricole.

Le coût global du PPCB est de 67 milliards de francs CFA, dont 57 milliards de francs CFA émanant de la Banque Mondiale.

Déclaré zone d'utilité publique par le Gouvernement, il s'étend sur une surface de 500.000 hectares autour d'un lac créé par un barrage hydro-électrique et inclut une zone irrigable de 57.000 hectares en aval de ce barrage.
  • Icon-world  APA
  • 20 Mar 2013

Who's involved?

Who's involved?


Languages



Special content



Archives




Latest posts