Investissements ou accaparements fonciers en Afrique ? Les visions des paysans et de la société civile au Mali

TWITTER
FACEBOOK
Développement Durable | décembre 2012

Investissements ou accaparements fonciers en Afrique ? Les visions des paysans et de la société civile au Mali

Amandine Adamczewski, Jean-Yves Jamin, Benoît Lallau et Jean-Philippe Tonneau

Résumé
Le Mali est, comme d’autres pays d’Afrique, touché par le phénomène des investissements fonciers à grande échelle, qualifiés par certains d’accaparements. Dans la zone irriguée de l’Office du Niger, le gouvernement a provisoirement attribué près de 600 000 ha à des investisseurs, étrangers et nationaux, publics et privés. Face au manque de régulation par l’État des ces investissements, qu’il a lui-même sollicités, les sociétés civiles maliennes tentent de s’organiser. En s’appuyant sur l’exemple du projet Malibya, l’article étudie les réactions locales à la mise en œuvre d’un projet d’investissement. L’analyse des possibilités d’action qui s’offrent aux populations conduit à poser les questions de la gouvernance d’États faibles, de la place des sociétés civiles, de l’avenir de l’agriculture familiale, et de sa cohabitation avec l’agro-industrie.

Télécharger le PDF: http://developpementdurable.revues.org/pdf/9424
Original source: Développement Durable
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment