Pour mettre fin aux expulsions forcées au Cambodge

TWITTER
FACEBOOK
Cambodian Gangnam Style: Dancing to end evictions
Amnesty International | 26/12/2012

Pour mettre fin aux expulsions forcées au Cambodge

Dans le cadre de la campagne contre les expulsions forcées au Cambodge, des représentants d’Amnesty International se sont rendus à Phnom Penh de la fin du mois de novembre à la mi décembre pour y participer à plusieurs événements organisés par des partenaires locaux.

Dans le cadre de la campagne contre les expulsions forcées au Cambodge, des représentants d’Amnesty International se sont rendus à Phnom Penh de la fin du mois de novembre à la mi décembre pour y participer à plusieurs événements organisés par des partenaires locaux.

Cette année, le collectif informel "Les amis du 10 décembre", qui regroupe des défenseurs des droits humains, des syndicats, des réseaux d’étudiants, de femmes, des associations d’agriculteurs et beaucoup organisations, médias, et représentants de minorités ethniques, avait prévu toute une série d’événements et de rassemblements publics à travers le pays pour célébrer la journée mondiale des droits de l’homme.

Du 8 au 17 décembre, près de 200 événements se sont tenus dans 24 des provinces du pays et ont permis de rassemblé plus de 40 000 personnes ainsi que plusieurs centaines d’observateurs et de partenaires venus de l’étranger.

Le thème général donné à ces événements était : « Nous avons tous besoin de justice et de liberté ! »

Le 17 décembre, l’événement final a eu lieu à Phnom Penh et était placé sous le signe de la campagne contre les expulsions forcées.

Entre 350 et 400 militants membres des organisations du collectif se sont rassemblés devant l’Assemblée nationale. Ils ont composé une chaine humaine et portaient des t-shirts sur lesquels les plus de 11 000 signatures collectées partout dans le pays étaient imprimées.

Quatre «arbres de l’amitié » avaient également été installés, sur lesquels avaient été accrochées les pétitions contre les expulsions forcées récoltées par Amnesty International en Allemagne, en Corée du Sud, en France et en Nouvelle Zélande ».

Une centaine de militants ont ensuite repris la chorégraphie « Gangnam style » pour exiger la fin des expulsions forcées et de l’accaparement des terres. A l’issue de cette chorégraphie, l’ensemble des signatures collectées a été présenté au public.

Les pétitions ont ensuite pu être remises l’Assemblée nationale, ainsi qu’une lettre adressée au Président de l’Assemblée nationale, M. Heng Samrin et signée par le collectif.

Votre mobilisation a permis de rendre visible le soutien international auprès des militants cambodgiens… la luttre contre les expulsions forcées continue.

Original source: Amnesty International
TWITTER
FACEBOOK
TWITTER
FACEBOOK

Post a comment

Name

Email address (optional - if you want a reply)

Comment